Labé : à la place de Bowoum Loko, la distanciation sociale ignorée

0
415

Labé, Guinée : A l’instar de leurs coreligionnaires ,  les fidèles musulmans ont célébré  ce vendredi 31 Juillet 2020. A Bowoun Loko ,  la grand place publique où les autorités administratives s’acquittent de cette prière, le non respect des gestes barrières a été constaté par la correspondante régionale   de Guineetime .

L’autorisation de cette prière de Tabaski dans les lieux publics par les autorités a été accueillie avec joie par les fidèles musulmans de Labé. Le premier Imam a mis l’occasion à profit pour exhorter les fidèles musulmans dans son sermon au respect des gestes barrières en cette période de COVID-19. Ce qui contraste avec la réalité du terrain, surtout en ce qui concerne la distanciation sociale.

« Actuellement la propagation du Coronavirus fait partie de nos préoccupations. En Islam, on a l’habitude de nous dire que lors des prières, les fidèles  doivent s’arrêter côte à côte pour que Satan ne s’infiltre pas entre eux. Mais vous le constatez vous-même cette fois-ci, il ya une distance entre les fidèles musulmans. Et la cause principale est due à la pandémie du coronavirus » introduit l’Imam Badr Bah.

« Nous demandons  à tous les citoyens de respecter les mesures édictées par les autorités sanitaires pour être à l’abri de cette maladie. Parmi ces mesures il y’a le port des bavettes, le lavage des mains et la distanciation sociale. Ici à Labé, heureusement nous nous sommes habitués à de telles pratiques parce que ça y va de notre intérêt. Parce qu’on ne pouvait pas imaginer qu’à Labé, on allait enregistrer des cas positifs de telle sorte et dans un temps très bref. Aujourd’hui, il ya des personnes qui sont alitées à l’hôpital à cause de cette maladie. Nous prions Dieu pour qu’ils recouvrent leur santé et qu’il nous épargne nous de cette maladie. Mais tout cela ne sera possible que si nous respectons les mesures barrières « ,exhorte Elhadj Mamadou Badrou Bah.

Il faut noter que le respect des gestes barrières dans ce lieu de prière n’a pas été respecté. C’est seulement au niveau de la loge officielle que cette distanciation sociale a été respectée.

Aissatou Diallo Labe pour guineetime