Alpha Condé au Forum Economique : « Nous franchirons tous les obstacles »

0
552

Ce  vendredi 14 septembre 2012,  le président de la République, Pr r Alpha Condé a procédé à l’ouverture du premier  » Forum économique » de la Guinée. Prévu du 14 au 15 septembre 2012 au palais du peuple, ce forum est organisé par le  gouvernement Guinéen et ses partenaires  et est placé sous le thème : « Diversification de l’économie et bonne gouvernance pour une Guinée émergente.»

Objectifs : échanger sur les expériences et les bonnes pratiques qui ont fait leurs preuves à travers le monde, ensuite réfléchir entre guinéens sur les voies et moyens d’adopter ces pratiques au contexte de la Guinée afin de lui permettre de tirer le meilleur profit de ses potentialités naturelles.

Dans son allocution de circonstance, le président de la République le professeur Alpha Condé a indiqué qu’il y a  un constant qui s’impose.

 «La Guinée avance et que le changement est en marche et que les obstacles sont nombreux mais nous les franchirons un à un.  Il y a deux ans à peine, le déficit  public est passé de 13 % du PIB,  les réserves du change s’évaluaient  à plus d’un mois d’importation, la monnaie nationale se dégradait de jour en jour  et que l’endettement de l’Etat auprès de la Banque Centrale avait atteint le record de 6.000milliards  de GNF », analyse Condé.

S’agissant du secteur minier, il précise que la Guinée dispose d’un potentiel énorme et occupe le 5ème rang mondial des pays les plus riches en terme de ressources minières et le 2ème rang en Afrique avec un potentiel estimé à 222 milliards USD et qu’il est temps de rendre cette potentialité une réalité.

«  Nous voulons créer entre nous et les partenaires du secteur minier une collaboration  franche, transparente  avec double objectifs à savoir être le plus concurrentiel sur le marché international, permettre au peuple de tirer meilleur profit de nos ressources minières. Sur le plan agricole, la Guinée peut se positionner  comme le grenier de l’Afrique de l’ouest, mais des mesures sont prises pour atteindre ce potentiel mais beaucoup reste à faire» ajout Alpha Condé.

Profitant du cadre, le président de la République  souligne que  la tenue rapide d’un scrutin juste et transparent est  » indispensable pour notre transition démocratique, le renforcement des institutions de la République et la reconstruction de nos capacités de réformes ».

Dans sa communication, la Directrice du FMI de la  région Afrique, Antoinette Sayeh dira que : «   la Guinée est un pays de paradoxe, elle possède d’énormes ressources naturelles, mais elle reste parmi les   pays les plus pauvres du monde. La croissance économique a  à peine dépassé la croissance démographique au cours des dernières décennies et l’analyse officielle de la pauvreté publiée le mois dernier a montré que la pauvreté avait augmenté depuis le début des années 2000.

Le régime de 2009 à 2010 a laissé derrière lui  de grands déséquilibres macro économiques, un déficit budgétaire non fiable, une monnaie qui s’est dépréciée rapidement  et une inflation annuelle qui s’élevait à plus de 20%  vers la fin de 2010;  les réserves de la Banque Centrale étaient épuisées et la Guinée a accumulé des arriérées envers ses créanciers extérieurs » reprend-t-elle.

Depuis la phase 2010, beaucoup de progrès ont été accomplis pour lutter contre ce déséquilibre et améliorer les perspectives de croissance, le contrôle fiscal a été restauré et le financement du budget bancaire a été arrêté et la BCRG a resserré la politique monétaire, les enchères hebdomadaires  de devises ont épongé l’excès  de liquidité » a indiqué la représente du FMI région Afrique.

Et d’annoncer :  « Je suis heureuse de confirmer  qu’en début de cette semaine les services du FMI et de la Banque Mondiale ont envoyé à leur conseil d’administration les rapports qui permettront d’appuyer la demande du pays en vue d’atteindre le PPTE dans les deux prochaines semaines .»

Intervenant, le ministre de l’Economie et des Finances, Kerfalla Yansané dira que l’arrivée du nouveau régime  a permis une relance de l’économie nationale.

« D’ailleurs, ce pays avait perdu la crédibilité des bailleurs et autres donateurs  à cause des différentes instabilités politiques qu’a connues la Guinée. Le premier gouvernement a mené des actions rigoureuses à savoir la stabilité des situations macros économiques. La situation économique connait une nette amélioration, la maitrise de l’inflation » fait-il remarquer.

Ce premier  Forum Economique sur la Guinée sera centré notamment sur la gestion des ressources naturelles, l’organisation des activités  minières et la diversification de l’économie, l’agriculture, énergie et infrastructure, technologie de l’information, intégration régionale, bonne gouvernance. ..»

                                                                            Ahmed Kalan Diallo

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici