Démission –PEDN : et si Kouyaté était victime de la précipitation…

0
269

Jusque-là rumeurs, le départ de Souleymane Cissé du PEDN –parti de l’espoir pour le développement national de Lansana Kouyaté est désormais effectif,  mieux officiel.  Qui l’eut cru ! Pas Lansana Kouyaté en tout cas. Lui qui exhibait encore  à cœur joie, comme un trophée de guerre, la lettre conjointe de démission du gouvernement de ses deux protégés,  Souleymane Cissé et Aboubacar Sidiki Koulibaly.

L’expression de la fierté n’aura ainsi été que de courte durée. Car le refus de continuer l’aventure politique avec l’ancien premier ministre de consensus, sonne à l’analyse, comme une douche froide infligée au leader incontesté du PEDN.

Aujourd’hui, Lansana Kouyaté même si par orgueil, ne semble accorder aucun crédit à cet important  départ, les faits eux, têtus qu’ils sont, semblent dire tout le contraire. Il est évident que c’est toujours avec beaucoup de peine qu’on assiste impuissant à la démission d’une personnalité de la trempe de Souleymane Cissé

Lansana Kouyaté n’avait-il pas déclaré, peu avant, la démission effective de Cissé du PEDN … je ne souhaite pas la recevoir… . Ces propos ne sont-ils pas révélateurs de regrets pour qu’on en arrive à  qualifier de non-événement, une telle démission ?

Avec le recul du retrait des représentants de l’opposition des institutions nationales, une partie de l’opinion pense que le leader du PEDN serait victime de la précipitation. Aussitôt que lui et ses pairs ont été contraints de passer leur journée du 27 aout dans une cours close, aussitôt sous le coup de l’émotion, décision ultime a été prise de retirer tous les représentants de l’opposition au sein du gouvernement, de la Céni, et du Conseil national de la transition.

Si l’opposition s’était donnée le temps de soumettre ladite décision aux différents bureaux politiques pour examen, elle aurait peut-être revue et corrigé sa copie. Car la base aurait opposé des cas de mort de militants lors des manifestations antérieures de l’opposition. Pour autant, on n’a pas trouvé important de prendre une telle décision. 
Mieux, les représentants des principaux initiateurs n’ont pas daigné démissionné, malgré tout le boucan…
 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici