L’opposition réclame un  » accord global » sur la question de l’opérateur électoral !

0
287

L’opposition au pouvoir de Conakry regroupée au sein du Collectif des partis et l’ADP vient d’exiger un  » Accord politique global » sur le choix de l’opérateur technique devant travailler sur le fichier électoral en vue des législatives, a-t-on appris  sur place.

 » Nous voulons un accord global sur le choix de l’opérateur technique…Nous ne voulons pas que cette question se transpose désormais à l’intérieur de la Commission électorale » une fois recomposée, explique Aboubacar Sylla, porte-parole.

 » Il faut qu’une décision politique soit prise » affirme Sylla qui lisait un document au nom de l’opposition, faisant un  » examen de la situation politique et sociale du pays face à la presse ce lund à la Maison de la presse.

L’opposition note des  » dysfonctionnements graves » de l’opérateur sud-africain waymark.

 » Nous ne voulons pas de waymark. Nous accumulons des informations sur la complicité entre le waymark et le RPG ( parti au pouvoir,ndlr),Ils travaillaient ensemble depuis le second tour de la présidentielle de 2010″ soutient Cellou Dalein Diallo de l’UFDG.

 » Ce n’est pas n’importe quelle société qui gère le fichier électoral. Il faut une société soucieuse de sa crédibilité. Le choix d’un opérateur doit se faire dans la transparence puisque nous voulons aller à une élection sans violence » poursuit le chef de file de l’opposition au pouvoir de Conakry.

Si cette question est réglée, les opposants n’ont pas d’objections majeures pour aller aux élections législatives dont la date n’est pas encore connue. Le Pr Alpha Condé voudrait que la Guinée l’organise aussi  » rapide » que possible.

 » Si la transparence est acquise…la question de waymark est réglée, nous irons bien aux élections » déclare Lansana Kouyaté, du PEDN.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici