» Nous sommes de l’opposition…l’opposition ne se résume pas au nombre de coups échangés dans les rues » réagit Badiko ( FDP)

0
367

Mamadou Badiko, coordinateur du Font d’union pour la démocratie et le progrès ( FPD), une autre alliance politique, a signé et persisté cet après midi avec force et virulence que son mouvement est celui de l’opposition.. Le président de l’UFD s’insurge contre la répartition faite par le collectif et l’ADP à propos  des 10 places que l’opposition devrait avoir dans la nouvelle  commission électorale. Explications

 » Sauf si nous sommes mal informés, l’opposition ne peut pas se définir en nombre de coups de poings échangés dans les rues ou en kilomètres de manifestations.  Nous avons fait notre devoir d’opposants. C’est notre droit de ne  pas être organisés à des gens avec lesquels nous ne partageons entièrement  les points de vue »  affirme Mamadou Badiko, coordinateur du FDP à la presse, cet après midi.

Badiko remet en cause  » l’appartenance » des 10 sièges à ses collègues de l’opposition, regroupée autour de l’ADP et le collectif des partis pour la finalisation de la transition. Le CNT  a validé, il y a 48 heures, une loi portant sur la commission électorale nationale indépendante, donnant la parité des membres. L’opposition au régime de Condé doit y avoir 10 places.

En s’adjugeant l’ensemble des représentants, l’ADP et le collectif excluent  les autres alliances politiques dont le  FDP, le BOC et les centristes.

« Nouss n’avons pa de clé  de répartition, mais nous disons que la répartition doit se faire par consensus » propose-t-il. Dans cette sortie médiatique du moins musclée, Badiko lance  qu’il est  » lamentable » que le problème de  » certains gens » soit la  » distribution des sièges, le partage de gâteaux ».

En dépit de la virulence de ses propos à l’encontre de Lansana Kouyaté, Aboubacar Sylla, Cellou Dalein et leurs alliances, le coordinateur du FDP est disposé au dialogue afin d’avoir un  » consensu » avec les pairs de l’oposition, qualifiée en Guinée de  » radicale ».

 » Nous n’avons pas de leçons à recevoir d’opportunistes professionnels. C’est dans la même salle, il y a quelques jours que nous avions entendu des propos inamicaux » rappelle Badiko.

En donnant ces… poings de vue, Badiko n’a pas fait dans la dentelle. Nous reviendrons en détails sur ses propos croustilantss.

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici