» Toutes les installations de la radio Sabari Fm sont saccagées » ( employé)

0
218

 La radio privée Sabari Fm a arrêté d’émettre. Depuis ce matin, une foule de manifestants a défoncé les portes du siège de la dite radio avant de s’introduire pour tout saccager, affirme un journaliste du groupe de presse AfricaVision dans un camion de la police.

 » C’est une foule de manifestants qui a défoncé nos locaux ce matin. Ces jeunes se sont introduits dans nos bureaux pour  commencer à tout saccager. Les installations dans la régie ont été touché, la radio a arrêté d’émettre. Même les fils électriques ont été arrachés, les antennes touchées » explique, à notre micro, vers 14h 45 ( GMT), Bernard Condé, un responsable de ce média.

 » Il n’ y a pas eu de blessés ni de morts au niveau du personnel. Les policiers sont venus nous chercher. Leur intervention n’a pu nous faire éviter les dégâts », poursuit Condé.  » Je suis dans une camionnette de la police qui est venue nous chercher », souligne notre confrère.

Le siège de la radio Sabari Fm, appartenant à Cissé Kerfalla Sannou, est située à Bomboly vers Cosa, en haute banlieue de Conakry, fief de l’opposition au pouvoir de Conakry.

Cet après midi, après les manifestations de Madina, des jeunes manifestants ont bloqué les routes à Bambéto, Cosa et environs.

 » Ce sont ces jeunes manifestants qui nous ont attaqués », pense Condé.

A Madina Casse, les jeunes ont voulu se rendre justice après  destruction » de leurs véhicules par les manifestants de l’opposition lors de la marche de jeudi 20 septembre.

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici