2 octobre à Boké : ce qui s’est passé à la place des martyrs…

0
196

Reportage : Boké 2 octobre 2012. Le jour tant attendu arriva. Mais Boké faisait encore  sa toilette. Les derniers coups de pinceaux continuaient encore discrètement. Mais comme il fallait s’y attendre, il y avait foule au centre-ville du Kakandé. Le trop plein s’est vu obligé de battre retraite à Kamsar et Sangaredi.

 

Nous sommes 8 heures à Boké. La ville est auréolée du rouge jaune vert, les couleurs nationales. Les embouteillages, pour une fois, avaient commencé. Des klaxons des voitures assourdissaient déjà. On se croirait à Conakry, aux heures de pointe.

Huit heures, neuf heures, la place des martyrs affichait complet. Ses alentours grouillaient d’animation. Peu de temps après le premier ministre arrive sur les lieux. Les modérateurs du jour, Kaba Condé et Jeannot Williams se relaie au micro.

Le premier se saisi du micro annonce que le bureau de presse de la présidence demande à tous de bien vouloir éteindre les téléphones. Avant de se rectifier, en faisant exception aux journalistes.

Il est 10 heures, le chef de l’Etat n’est toujours pas là, le petit monde de journalistes met l’occasion à profit  pour se donner quelques petites tapes confraternelles à coup d’échanges,  pour tenter de tuer le temps. Puis les hélicoptères de l’armée de l’air s’annoncent bruyamment au dessus des têtes. Et quelques petites minutes plus tard, le président Alpha condé habillé d’une tenue simple appelée  »Abacost » arrive avec son cortège de sirènes.

Du coup, les honneurs militaires lui sont faits. Il faisait 10 heures 25 passées pour une cérémonie prévue à 8 heures. Juste après, Alpha Condé enchaine avec le tour de la place des martyrs pour prendre sa dose de bain de foule qu’il affectionne tant.

De retour à la loge officielle aux cotés de son épouse, le président est prié de procéder au dépôt de la gerbe de fleurs à la mémoire des illustres combattants de la liberté et de l’indépendance.
Pour les discours, le maire Ibrahima Barry met en exergue la gratitude des gens de Boké au président Alpha pour le choix de leur terroir.

Quant à Alpha Condé, dans une allocution improvisée, évoquera entre autres les chantiers ouverts à Boké ; le PPTE ; l’accompagnement des partenaires étrangers ; des élections législatives, sujets sur lesquels nous reviendrons en détails dans nos prochains articles. Il en sera de même pour les ratés de l’organisation…

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici