Boké: tout sur le 2 octobre

0
485

Le Président Alpha Condé pour les défis de développement de la Guinée
Les festivités du 54ème anniversaire de l’indépendance de la Guinée se sont déroulées le 2 octobre 2012 à Boké, sous la présidence du Chef de l’Etat, Pr Alpha Condé. La célébration de l’accession de la Guinée à la souveraineté nationale se fait désormais de manière tournante dans les régions de notre pays.

 

C’est de cette option que le choix a été porté sur Boké qui a accueilli cette année les festivités. Ce qui a eu pour effet induit, entre autres, d’impulser une dynamique du développement de la région en la dotant d’un minimum d’infrastructures utilitaires.

A cette importante cérémonie, outre le Président de la République, on notait la présence de la Première Dame, du Premier ministre, des Présidents des institutions nationales et internationales, des membres du corps diplomatique et consulaire accrédités en Guinée, des membres du gouvernement et l’invité spécial du Président Alpha Condé en la personne du ministre d’Etat léonais aux Affaires politiques. En bref, c’est toute la Guinée qui s’était transportée au Kakandé pour donner un cachet particulier à cette fête.

La célébration de cet anniversaire de l’indépendance de notre pays qui intervient une semaine après l’atteinte du point d’achèvement de l’initiative PPTE, a fait l’objet d’une forte mobilisation des populations de Boké. Car, la place publique a fait le plein dès les premières heures de la matinée où les différentes structures socioprofessionnelles étaient dans une ambiance féerique.

C’est sous des ovations nourries que le Président de la République est arrivé à la place publique. Après les hommages aux couleurs nationales, le Pr Alpha Condé a fait un tour pour saluer les populations avant de procéder au dépôt d’une gerbe de fleurs à la mémoire de tous les martyrs.

Ce fut le tour du club culturel et littéraire, Dinah Salifou de Boké, de retracer l’histoire politique de la Guinée à travers un sketch qui a émerveillé le public.

C’est dans cette ambiance que le maire de la Commune urbaine de Boké, Ibrahima Barry, a exprimé toute la joie et la reconnaissance des citoyens de sa localité pour l’honneur qui leur est fait d’abriter l’organisation de cette fête. Saluant l’exploit historique du Pr Alpha Condé après l’atteinte du point d’achèvement de l’initiative PPTE, le maire de Boké a rassuré le Président de la République, de l’adhésion des Kakandékas à son programme de société.

Avant de prononcer son discours, le Président de la République a décoré Mme Aisha Laraba, ambassadeur sortant du Nigeria, en l’élevant au grade de Commandeur de l’Ordre national du mérite. Cette distinction de la diplomate nigériane qui quitte la Guinée pour l’Union africaine, est une reconnaissance de sa contribution pour le renforcement des relations de coopération entre la Guinée et le Nigeria.

« En l’espace d’un mois, j’ai été amené à ne pas respecter les traditions diplomatiques. En effet, j’ai eu à décorer personnellement deux personnalités : Madame Patricia Moller, ex – ambassadrice des Etats-Unis en Guinée et aujourd’hui Madame Aisha Laraba, ambassadrice du Nigéria en Guinée qui nous quitte mais, pour aller représenter toute l’Afrique au sein de la Commission de l’Union africaine. Comme par hasard, ces deux personnalités sont des femmes. Ce qui montre que la Guinée attache du prix à l’émancipation de la femme et aussi aux rôles importants que ces deux diplomates ont eu à jouer dans notre pays.

Nous espérons que, partout où elles seront, elles resteront encore les interprètes et ambassadrices de la Guinée, je leur remercie », a indiqué le Président de la République, avant de «  remercier tous les diplomates qui ont fait le voyage de 300 Km de Conakry. Ça leur a permis de voir à la fois les richesses potentielles de la Guinée, mais aussi l’immense pauvreté de ce pays. Boké est une ville historique. Boké, comme Gorée, a été le point de départ de beaucoup d’esclaves vers le Brésil et autres. Mais regardez Boké, ça vous permet de voir le retard accumulé par la Guinée pendant ces 50 ans. Mais aussi, les grands défis auxquels le peuple de Guinée est confronté. Ce défi s’appelle LE CHANGEMENT.

Je ne peux pas venir à Boké, sans saluer la grande population de Kamsar. Aux populations de Kamsar, je dis que bientôt, s’il plait à Dieu, la production du minerai va passer de 13 à 20 millions de tonnes et le port va être agrandi pour avoir un nouveau port autonome comme Conakry ».

Le chef de l’Etat a promis que toutes les infrastructures qui sont en chantier à Boké, seront terminées avant la fin de l’année.

S’exprimant sur la corruption et la mauvaise gouvernance à l’intérieur du pays, le professeur Alpha Condé a déclaré : « La corruption n’est pas seulement au niveau de l’Etat, mais il y a aussi des cadres dans les sociétés minières qui utilisent des fonds pour eux-mêmes, pour créer des sociétés de sous-traitance, pour détourner de l’argent. Les bons jours de ces vautours sont finis.

Ces temps-ci, on va les balayer et mettre des cadres honnêtes qui travailleront pour le peuple et non pas pour créer des sociétés de sous-traitance et rendre misérable le peuple, je vous le garantie ici à Boké et, ça sera valable pour tous les sociétés minières que ce soit à Boké, en Haute Guinée ou en Forêt. Car, si nous voulons gagner la confiance des sociétés minières, il faut que les cadres qui sont là créent la confiance entre les sociétés et les populations. Mais quand ces cadres détournent les ristournes, alors que celles-ci sont réservées à la population, quand des préfets et des sous-préfets avec la complicité de certains CRD détournent la population, c’est du vol. Donc, si ça ne va pas, ce sont ces cadres guinéens, en complicité avec l’administration, qui ont détourné les ristournes.

Nous allons faire que désormais les commissions mises en place pour la redistribution des ristournes, soient uniquement chargées de la redistribution de ces ristournes. Aucun préfet, aucun sous-préfet n’a rien à voir là-dedans. Le premier préfet qui se mêle, sera balayé le lendemain pour que ça soit clair. Nous ne voulons plus que l’administration sert de sangsue pour les populations. Boké, Kamsar est là, c’est pourquoi je lance cet avertissement aux cadres guinéens des sociétés minières. Ou ils changent de mentalité, ou ils iront dans la poubelle de l’histoire. Il faut que cela soit très clair. Nous voulons que notre pays soit havre de paix pour la population, mais aussi pour les partenaires, que ce soient les sociétés minières, que ce soient d’autres activités industrielles, pour que la Guinée soit attractive. Mais cela, ça suppose d’abord la bonne gouvernance, le bon comportement de tous les cadres ».

Après avoir dénoncé les malversations dont le pays a été victime, le Pr Alpha Condé dira que le PPTE signifie que l’heure est au travail pour développer le pays et aucune indiscipline administrative ne sera désormais tolérée : « Le président de la Banque mondiale a dit que ‘’ le point d’achèvement’’, ce n’est pas un bon mot. Ce n’est pas point d’achèvement, c’est un point de départ. C’est un point d’achèvement parce que c’est la fin de la nuit. C’est un point de départ parce que c’est l’aube. Ça veut dire que désormais, la Guinée, comme un aigle, va déployer ses ailes n’tant plus enchainée. Et, comme l’aigle peut voler et très loin à travers les montagnes, la Guinée va voler haut vers un pays émergent. Mais, nous devons remercier nos partenaires bis et multilatéraux. Car, sans leur accompagnement, la Guinée ne pourra pas se développer comme Dieu l’a voulu en nous donnant une terre fertile et des ressources minières importantes.

Mais on dit dans notre langue : ‘’Quand on te lave le dos, laves-toi aussi le ventre’’.  Il faut que nous montrions notre volonté, notre détermination à faire avancer le pays en luttant d’abord, contre la corruption, contre la mauvaise gouvernance, contre les détournements. Car, je vous garantie que les emprunts concessionnels que nous aurons à prendre, chaque fois qu’il y a un projet, et les syndicats et la société civile, chacun pourra suivre les travaux. Chacun saura que si la Guinée emprunte un dollar pour faire une chose, c’est ça qui se fera. On ne sera plus dans l’obscurité, ça sera dans la transparence totale.

Trois milliards quatre cents millions, pourquoi ? Il n’y a pas d’eau, il n’y a pas d’électricité, il n’y a pas de routes, il n’y a pas de maisons. Mais, ceux qui ont mis le pays à terre, qui ont utilisé ces trois milliards pour se construire des châteaux et acheter des maisons partout, ils ont tout fait pour qu’on n’ait pas le PPTE, on l’a eu. Ils veulent aussi nous bloquer pour qu’on n’ait pas le 10ème  FED de l’Union européenne… ».

Tout en invitant les fils de Boké à s’impliquer dans le développement de cette localité, le Président Alpha Condé a rassuré de son appui pour le progrès de Kakandé. Avant d’annoncer que la célébration du 55ème anniversaire de l’indépendance de la Guinée aura lieu à N’Zérékoré, le Président de la République a enfin réitéré sa volonté d’organiser des élections législatives transparentes et crédibles : « Je vous garantie que les élections guinéennes se feront dans la transparence et la bonne, libre, transparente et démocratique.

J’ai gagné les élections en 1993, mais, j’ai dit qu’on ne gouverne pas les cimetières, on gouverne les hommes. J’ai dit à tout le monde d’être calmes. Jamais, dans toute mon opposition, je n’ai jamais jeté des pierres pour attaquer qui que ce soit. C’est ça l’opposition démocratique. Mais soyez certains, le train des élections législatives va partir de la Gare. Ceux qui monteront dedans iront et ceux qui ne monteront pas, resteront sur le quai. Personne n’arrêtera plus la Guinée dans sa marche en avant ».

S’en est suivi un défilé géant des différents corps constitués à cet effet.
Avant de regagner Conakry, le chef de l’Etat a visité certaines infrastructures réalisées à Boké, notamment le Gouvernorat, le bloc administratif, la résidence du gouverneur et les cases communautaires.
B S& KIS

Le Bureau de Presse de la Présidence

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici