Humanitaire : deux orphelinats de Conakry reçoivent des dons de la GIM

0
325

Deux orphelinats, situés en haute banlieue de Conakry, ont bénéficié ce mardi de dons de denrées alimentaires et de jouets pour enfants de la part d’un ong composée de femmes dénommé « La Guinéenne Intègre du Millénaire ».

Matoto, il est 11heures ce mardi 9 Octobre matin lorsqu’un pick-up de couleur blanche pénètre une cour à l’allure tranquille d’un orphelinat. La vingtaine de marmots accueille des dames – habiilées en uniforme- de l’ong GIM « La Guinéenne Intègre du Millénaire ». Récital, chants scènes de joie sont constatés. Cinq sacs de riz et 1 sac de jouets sont débarqués.

« Le nom symbolique de votre établissement suscite une assistance constante et régulière de la part des bonnes volontés.  Notre objectif est de contribuer à l’élimination de la pauvreté des femmes et enfants de Guinée en particulier, et, ceux du monde en général. Mon institution vous encourage et félicite pour d’énormes sacrifices que vous consentez pour l’Education et l’encadrement des orphelins » affirme Hadja Mariama Camara, Présidente de la GIM, à l’équipe d’encadrement de l’orphelinat «  Kiridiya » de Matoto.»

Marie Dénise Bangoura, Responsable de cet établissement d’aide à l’orphelin, s’est réjouie des présents.

 « Depuis 10 ans, j’exerce ce travail sans la subvention de l’Etat. Nous avons besoin de votre aide morale, pas seulement financière pour mieux accomplir notre mission. Je suis très heureuse de votre assistance humanitaire », place-t-elle.

Après cette brève visite à Matoto, la délégation de la GIM ; accompagnée d’une équipe multimédia, a pris la direction de Tombolia, où siège le second orphelinat, «  la Fondation Alliances pour Actions Humanitaires (AFFAH). Les pensionnaires de ce centre, tous en cours, ont vite rallié la maison afin de bénéficier surtout de jouets.

« C’est un devoir citoyen de venir en aide de son prochain surtout, quand il s’agit d’innocentes créatures qui sont les bénéficiaires. Vous n4êtes pas isolés dans la dure épreuve et exaltante mission que vous accomplissez au service de la génération future » a dit Hadja Marie Camara, chargée des Relations Extérieures de la GIM. L’équipe de cette fondation, qui informe avoir besoin d’un minimum de quatre sacs de riz par mois, ne pouvait cacher sa satisfaction. Comme à Matoto, leurs protégés ont aussi bénéficié de 5 sacs de riz et un sac de jouets.

Le Directeur du Centre, El Naby Touré a remercié les femmes de l’ong GIM et prié pour la poursuite des activités de cette organisation qui s’intéresse du bien-être des déshérités.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici