Dian-Dian : des décisions attendues des négociations entre Rusal et l’Etat guinéen

0
235

L’Etat guinéen et la compagnie UC Rusal devraient aboutir sur des  » décisions majeures dès le 19 octobre » dans le cadre des négociations qui devaient normalement être entamées depuis le 17 octobre dernier, en croire nos confrères de  »  Africa Mining Intelligence »

 » Cette réunion devait s’ouvrir dans les locaux de la Villa 26 de la Cité des Nations à Conakry le 17 octobre, et déboucher  sur des décisions majeuresdès le 19 octobre, en particulier sur la revue des conventions et titres  miniers de base, y compris la proposition d’un nouveau chronogramme dela Cobad ( compagnie des bauxites et alumine de DianDian), présentée le 18 juin au comité technique » signe ce journal.

Pour nos confrères de AMI,  » les discussions porteront sur l’historique du projet et son état d’avancement, ainsi que sur les garanties d’exécution des engagements de Rusal ».

Depuis plusieurs mois, l’usine d’alumine que détient Rusal à  Fria se meurt à pétit feu. Les centaines d’employés et leurs familles sont réduites presqu’à la misère noire. Avec plus de 5 mois d’arriérés de salaires, le personnel de Friguia ne sait où donner la tête. Les partenaires russes qui jugent l’usine peu rentables, mettent sur la table, pour leur retour à Fria, le projet DianDian. Un dossier jugé de très   » stratégique »dans le processus de révision des contrats miniers lancé depuis l’arrivée au pouvoir en 2010 du Pr Alpha Condé.

 » Dans un courrier du 1er octobre, cite AMI, Nava Touré, le président du comité technique de revue des titres et conventions miniers, a invité la direction générale de la Cobad à entamer des discussions sur les conditions de développement du gisement de bauxite ».

Si le directeur général de Cobad, Oleg Pochikaev affirme la  » disponibilité » à participer à ces négociations, des doutes persistent.

 » …En 2009, à l’époque de la junte militaire, le gouvernement de Kabinè Komara avait initié un audit sur l’ensemble des activités de Rusal en Guinée. Celui-ci avait conclu que le groupe russe avait fait défaut sur un certain nombre d’articles de la convention Cobad » révèle Africa Mining Intelligence.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici