Nomination –CENI : les dégâts minimisés…

0
199

Lundi soir 29 octobre, le président Alpha Condé a procédé par décret, à la nomination des 25 commissaires de la Céni. La liste de l’opposition dite radicale a été légèrement revue à la baisse. Neuf de ses dix représentants désignés, ont été reconduits.  Le nom de Thierno Saïdou Bayo du parti Socialiste a été retiré au profit du parti UPG de Jean Marie Doré.

 A l’analyse, on peut affirmer, sans trop de risque d’erreur, que les dégâts ont été minimisés. Et la rue évitée, peut-être. Car il y a quelques jours, l’aile dure de l’opposition avait menacé de recourir à nouveau, à son arme fatale, la rue, si le ministre de tutelle, Alhassane Condé, venait à modifier, tronquer sa liste de représentants désignés à la nouvelle Céni.

Quoique satisfaite, ou presque, l’opposition a tout de même théoriquement protesté contre le remplacement d’un des siens au profit de Jean Marie Doré. Etienne Soropogui des NFD, l’a fait savoir dans les ‘’GG’’ ce matin.  En attendant une déclaration officielle de l’opposition,  cette protestation, selon moult observateurs, ressemble à un bluff. Un bluff qui viserait à consoler le pauvre Thierno Saidou Bayo sacrifié sur l’autel des intérêts… politiques.

A l’allure où vont les choses, l’opposition qui se veut démocratique et soucieuse des intérêts supérieurs du pays, ne devrait logiquement pas trop s’agiter au point d’aller à la rue. Son image, sa réputation, en dépend. En tous les cas, l’opinion publique qui piaffe d’impatience, ne comprendrait pas trop le contraire.

Quoi qu’il en soit, si tout se passe bien, le ministre de l’administration du territoire, au vu de la loi, pourrait, les jours qui suivent, organiser une assemblée générale à l’issue de laquelle, les 25 commissaires devront élire le président. Ce président devra impérativement venir de la Société civile.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici