Législatives ; l’opposition tient à deux conditions  » non négociables »

0
263

L’opposition guinéenne, exige, avant d’aller aux élections législatives, à la résolution de deux conditions portant sur le départ de l’opérateur sud-africain waymark et la question du vote des Guinéens de l’Etranger, a appris GuinéeTime des leaders politiques.

 » On doit se hâter de sortir de cette impasse politique. La question de waymark est une pomme de discorde importante. Tous les rapports de l’OIF et du Pnud montrent que le système waymark révèle des dysfonctionnements » affirme Mme Zalikatou Diallo, membre de l’opposition lors d’un point de presse ce lundi matin à la Maison de la presse de Conakry.

 » Le choix de way mark n’est pas technique. Il a été même imposé à l’ancienne CENI de Loncény Camara. C’est le président Alpha Condé qui a a annoncé que c’est son frère, le président Zuma de l’Afrique du Sud,  qui a fait un don de kits électoraux à la Guinée. Nous allons donc exiger une résolution politique » à l’affaire de l’opérateur waymark, poursuit Aboubacar Sylla, porte parole du Collectif et de l’ADP.

 » Si l’affaire de way mark n’est pas réglée, nous allons prendre la rue » tranche Dr Oussou Fofana, vice-président de l’UFDG, parti d’opposition.

Outre la réclamation du départ de cet opérateur électoral, l’opposition guinéenne remet sur table la prise en compte par la nouvelle commission électorale, le vote des Guinéens vivant à l’Etranger.

 » Le nouveau chronogramme de la Ceni doit prendre en compte le vote des Guinéens de l’Etranger. Ces deux conditions ne sont pas négociables » dit Sylla.

La mise à niveau du système électoral way mark est quasiment finie, confiait à la presse un membre du pouvoir. Ce dernier a dit à GuinéeTime que toutes les recommandations de l’OIF ont été appliquées.

«  Nous n’avions pas confiance à la Francophonie. Nous savons que le présdient Alpha Condé tient à trois choses dont la Francophonie. Celui qui gère cette institution est un frère de l’internationale Socialiste comme Condé » rétorque Mouctar Diallo, opposant, président des NFD.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici