Affaire Mme Tata- Labé : le ministre de l’Education n’a pas réculé !

0
312

Lundi dernier, le ministre de l’Enseignement pré-universitaire, Ibrahima Kourouma, effectuait une partie de sa tournée dans la capitale du Foutah Djallon où il s’est montré catégorique en général dans le dossier relatif aux mouvements des chefs d’établissements scolaires à travers le territoire national.

Ibrahima Kourouma, en dépit de plusieurs marches des collégiens et lycéens de  Labé, n’a pas reculé. A Labé, lundi dernier, en croire une source proche de son département, face aux autorités régionales,  de l’éducation et les associations de parents d’élèves, a demandé à tout un chacun d’éviter de  » faire intervenir la politique dans l’Education ». Dr Kourouma a expliqué que la raison des mouvements des cadres de son département, partout en Guinée, vise à éradiquer  » la sédentarisation » des responsables à leurs postes au point de se  » notabiliser ».

Une grande réunion de travail a alors eu lieu dans la salle de l’ENI avec les responsables du système éducatif de la région de labé. Celle-ci a été sanctionnée par une conférence de presse qu’il a animée dans un réceptif hôtelier de Labé.

Dr Ibrahima Kouruma est en tournée dans la Guinée profonde afin de constater le fonctionnement des écoles après l’ouverture des classes. Ce mercredi 21, cette mission de son département était du côté de Kamsar dans la région de Boké.

Vendredi dernier, avant l’arrivée de la délégation du département de l’enseignement pré-universitaire à Labé, la cérémonie de passation de services a été organisée entre le proviseur  sortant du lycée Général Lansana Conté, Mme Mariama Tata Diallo et le nouvel entrant.

Le remplacement de cette dame, n’a pas été du goût des lycéens, de certains parents d’élèves, et même de l’UFDG, un parti politique de l’opposition dont elle serait proche.

 » Je n’aime pas mélanger les  pédales » s’est plusieurs fois défendue Mme Tata. Mais ceci n’a pas empêché la formation de Cellou Dalein Diallo de le soutenir, cachin caha.

Des marches des élèves dans les rues de la ville et l’arrêt des cours n’auront alors pas eu droit des responsables de l’Inspection générale de l’Education de Labé en particulier et du département de l’Enseignement pré-univeristaire en général. Des sources proches d’eux rapportent que près de 1000 mutations de cadres  ont eu lieu dans le cadre des réformes engagées par le nouveau ministre, Ibrahima Kourouma cette année.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici