Guinée : débats autour de la violence faite aux femmes !

0
455

Le lancement de la première conférence autour du thème « La question du genre » s’est déroulée à l’Université Koffi Annan de Conakry dans l’amphi Malick Condé. En présence de plusieurs étudiants. 

L’initiative s’inscrit aussi dans le Forum Universitaire en Afrique de l’Ouest soutenu par l’Entité des Nations Unies pour l’Egalité des Sexes et l’Autonomisation des Femmes (ONUFEMMES). D’où son organisation par ONUFEMMES et l’Association des Jeunes Filles pour la Promotion de l’Espace Francophone (AJFPEF).
 
L’objectif majeur est de mettre en place, dans 40 Universités de la Sous –région dont Koffi Annan et les centres Universitaires de Labé et de Kindia, une plate forme de dialogue. Avec comme but la promotion de dialogue et des discussions innovantes et scientifiques sur les progrès réalisés et les défis de la sous région en termes d’égalité entre les sexes et de droits des femmes.

 

Dans son discours à la cérémonie de lancement, le Coordonnateur Résident du Système des Nations Unies, Anthony Kwaku Ohemeng – Boamah, invitera les jeunes étudiants « à passer les messages de « Tolérance zéro » contre les violences faites aux femmes et aux filles » et à mobiliser leurs collègues « … afin de créer un environnement au sein duquel les filles et les garçons pourront s’épanouir, se former et se préparer pour les missions de responsabilités futures qui leurs seront assignées ». Aussi, leur invitera t il à participer activement et de manière constructive « … aux débats afin d’identifier des pistes de solutions durables pour faire face aux défis qui se posent à eux dans ce cadre »

 

Le Système des Nations Unies y a été représenté par le Coordonnateur Résident qui avait à ses côtés la Représentante Résidente de l’UNFPA, le Représentant de la FAO, le Représentant Adjoint du Bureau du HCDH ainsi que le Chargé de Programme VNU.

 

Au cours des deux jours que vont durer les travaux, le participants suivront des exposés suivis de débats autour des thèmes « Présentation sur les concepts fondamentaux du genre », « Présentation de la Politique Nationale du Genre (PNG) », « Présentation du document des stratégies de mise en œuvre de la PNG ».
 
Ils travailleront également en groupes de reflexion et formuleront des recommandations. Ces dernières deviendront des outils d’information qui permettront d’influencer qualitativement la 5ème conférence des Nations Unies sur les Femmes, la revue des OMD (Objectifs du Millénaire pour le Développement) ainsi que les discussions sur l’agenda de développement post – 2015.
 

 

(Par Facély II Mara – PNUD)

 

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici