Massacre du 28 septembre 2009 : une ong dénonce la lenteur de l’enquête

0
393

L’organisation non gouvernementale internationale, Human Rights Watch dénonce la lenteur de l’enquête dans le dossier du 28 septembre 2009. C’était du temps de la junte sous la conduite du capitaine Moussa Dadis Camara.

Dans un nouveau rapport intitulé ‘’en attente de justice’’, l’ong internationale de défense des droits de l’Homme analyse les efforts déployés par le gouvernement guinéen de traduire devant la justice, les principaux présumés auteurs des tueries et viols ce jour du 28 septembre 2009.

Le rapport ‘’explore aussi les raisons pour lesquelles, la justice est si importante dans le contexte guinéen et identifie quelques-uns des facteurs qui ont contribué à une lente progression de l’enquête.’’

Ce n’est pas tout, le rapport de Human Rights Watch fait des recommandations pour interpeller la communauté internationale sur la nécessité de poursuivre les principaux présumés auteurs de ces crimes. Il s’agit notamment des Nations–unies, l’Union européenne. 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici