CENI : la déclaration qui conteste celle de Bakary Fofana

0
190

Le président  de la CENI, Bakary Fofana, a fixé dans une déclaration lue nuitamment avant hier à la RTG. Dix commissaires de l’institution, dans une autre déclaration, désapprouvent la manière. Ces dits commissaires sont issus des partis politiques d’opposition.

 » Dans un Communiqué rendu public tard dans la soirée du Mardi 11 décembre 2012 (au-delàs de 22 heures), Monsieur le Président de la CENI a fait état d’un chronogramme dans lequel la date des élections législatives est fixée au 12 Mai 2013.

 

Il est utile de rappeler que depuis leur sortie de la Retraite stratégique de Bel Air, les Commissaires de la CENI, dans une parfaite harmonie, étaient entrain de bâtir une nouvelle Institution qui serait capable, par les actes qu’elle pose, de réconcilier les guinéens a travers l’organisation d’Elections Législatives transparentes, crédibles dans un climat de paix et de confiance retrouvée.

 

Malheureusement, l’acte que vient de poser Monsieur le Président de la CENI n’obéit pas aux principes cardinaux de fonctionnement de l’Institution.  Il vient en effet, de contrevenir de manière unilatérale, à des décisions de la Plénière souveraine et dont la plus importante était qu’aucune Décision sur le chronogramme et sur l’Operateur Technique en charge du fichier électoral ne devrait intervenir avant le 22 Décembre 2012, et seulement après présentation et analyse du Rapport de l’OIF.

 

La précipitation avec laquelle le Président de la CENI a rendu public un tel chronogramme que nous estimions en chantier et dont aucun des préalables n’est à ce jour satisfait, augure d’un lendemain obscur pour la CENI qui, pourtant, à sa naissance, était porteuse de l’espoir renaissant et convergent des guinéennes et des guinéens.  C’est la preuve tangible de la mise sous tutelle de la CENI, ce qui porterait gravement atteinte aux idéaux de paix, de justice et de démocratie dans notre pays.

 

Mis face à une telle situation que nous jugeons inacceptable tant dans sa forme que dans son contenu, nous signataires de la présente, déclarons publiquement notre total désaccord avec le Président de la CENI et que sa déclaration du mardi, 11 décembre 2012 ne nous engage point.

 

Les signataires :

 

1.       Etienne SOROPOGUI                     N FD

 

2.       Mamie Sia TOLNO                         PPG

 

3.       Abdourahmane Telly TOURE       UFR

 

4.       Pathé DIENG                            UFDG

 

5.       Jacques GBONIMY                     UPG

 

6.       Ibrahima DIALLO                       NGR

 

7.       Fatoumata Fafa BALDÉ               UFC

 

8.       Charles Andre SOUMAH             GéCi

 

9.       Hadja Fatoumata Biya DIALLO    UFDG

 

10.   Mamady Lamine CONDE             PEDN

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici