recomposition politique: Kassory aussi tire sur Alpha..

0
252

 

Ibrahima Kassory Fofana leader de  »GPT » Guinée pour tous, continue de faire parler de lui. Il y a moins d’une semaine, il était devant la presse avec ses pairs du Club des républicains, pour expliquer les contours de leurs nouvelles orientations politiques.

Ce mardi, 18 décembre, le leader de GPT était l’invité dit  »spécial » de la radio locale  »Espace fm » dans son émission  »GG ». Là, il a passé en revue, l’actualité nationale. Au nombre des sujets abordés, il y a le basculement programmé du CDR (qui regroupe outre le parti de Kassory, ceux de Jean Marie Doré et d’Aboubacar Diallo, dissident du PNR) dans l’opposition dite radicale. Sur la question, l’ancien ministre de l’économie et des finances, a indiqué avoir déjà eu des rencontres avec des opposants Sidya Touré, Ibrahima Abbé Sylla à Washington.

Il a également échangé avec le leader de l’opposition guinéenne, Cellou Dalein Diallo. Tous s’en sont réjouis de la nouvelle. D’autant plus que Kassory Fofana a indiqué que son basculement dans l’opposition dite radicale, à savoir le couple Collectif-ADP, est irréversible.
Par contre, il a émis des réserves sur le cas Jean Marie Doré qui  l’UPG, qui a souhaité selon lu, soumettre la question à l’approbation de sa base, avant de signer quoi que e soit.
Concernant une éventuelle la fédération de partis de la Guinée Maritime, Kassory Fofana y travaille. L’objectif de cette démarche vise selon lui, à  mettre fin à l’émiettement de l’électorat de la Basse Guinée. Et quand on lui reproche des dérives communautaires, Kassory Fofana y oppose, la réalité politique du terrain.
Pour tenter de se défendre, il brandit les exemples de la Moyenne Guinée et de la Haute Guinée. En disant sans hésiter que la première est unie derrière un seul homme, et la seconde derrière le président Alpha Condé malgré, précise-t-il, quelques apparences d’avec Lansana Kouyaté.
La conclusion est donc sans appel, il s’agit de faire en sorte que la Guinée Maritime -dont il est originaire- s’aligne également derrière un seul homme politique,  peut-être lui ou Sidya Touré.

Seulement, le danger d’une telle démarche réside dans le fait qu’elle pourrait inspirer les autres qui ne sont pas de la Basse Guinée à faire autant. Et donc à régionaliser la vie politique nationale.

Dans sa logique de denier toute popularité à son ex-allié, Alpha Condé, Kassory Fofana dira que la Basse Guinée a totalement rejeté Alpha Condé, idem pour la Moyenne Guinée. Et quant à la Haute Guinée, elle a rejeté partiellement rejeté Condé. Parce que déçu de sa façon de gouverner la Guinée. Seulement là, Ibrahima Kassory Fofana se contredit quelque peu, en disant une chose et son contraire. C’est une contradiction de soutenir que toute la Haute Guinée est derrière Condé et dire quelques minutes après le contraire.

A propos du bilan, Kassory Fofana le qualifie de globalement négatif. Pour lui, la gouvernance administrative et politique a été un échec. Par contre il applaudira Alpha Condé et gouvernement pour les performances économiques obtenues. Dont l’atteinte de l’IPPTE qui classe désormais la Guinée au rang des pays normaux; la croissance; la réduction de l’inflation…

A la question de savoir quel est le problème de Condé, Kassory se demande s’il n’est pas pris en otage par son parti, le RPG? Vers la fin, Kassory Fofana s’est refusé de se prononcer sur un certains nombre de questions pendantes. Dont celle portant sur l’opérateur waymark.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici