François Hollande fait confiance à l’Algérie pour une solution à la crise malienne

0
248

Le président français François Hollande, actuellement en visite en Algérie, a exprimé jeudi à Alger sa confiance vis-à-vis de l’Algérie pour mener à bien les négociations afin de parvenir à une solution à la crise qui secoue le Mali.

  « Je fais confiance à l’Algérie pour mener (…) toutes les négociations et discussions politiques en plein accord avec la France », a affirmé le chef de l’Etat français dans son discours prononcé devant les membres des deux chambres du Parlement algérien.

A ce propos, M. Holande a affirmé que son pays et l’Algérie partagent deux volontés qui « ne se discutent pas ».


 La première favorise, a-t-il dit, « la négociation politique et le dialogue afin que toutes les parties prenantes qui respectent l’unité du Mali et n’acceptent pas le terrorisme, puissent se retrouver ensemble avec des voies permettant aussi une certaine reconnaissance de la spécificité du nord Mali ».


 « Notre deuxième volonté, c’est de poursuivre cet effort de négociation politique et de montrer, en même temps, une détermination », a ajouté M. Hollande, notant que cette détermination doit être affichée par la communauté internationale et non pas par la France « qui n’est plus dans ses interventions d’hier ».
   La veille, le président français avait affirmé, lors d’une conférence de presse, que l’Algérie jouait un rôle « très important  » à la fois dans le cadre de la lutte contre le terrorisme, mais aussi pour favoriser les négociations dans le traitement de la crise malienne.
   Dans ce contexte, il a nié l’existence de divergence de vues entre l’Algérie et la France sur le règlement de cette crise. « En France comme en Algérie, nous sommes pour les négociations et nous sommes pour la lutte contre le terrorisme », a-t-il fait remarquer.
    Accompagné d’une délégation composée de 200 personnes, dont neuf ministres, des parlementaires et des hommes d’affaires, le président français a entamé mercredi une visite de deux jours en Algérie à l’invitation de son homologue algérien Bouteflika. Il s’agit de son premier voyage en terre maghrébine depuis son investiture à l’Elysée en mai dernier. Fin

Xinhua

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici