Belgique : l’UE et la Guinée ont signé ce vendredi la Convention portant sur le 10è FED

0
256

Dans un communiqué signé par l’Union européenne que nous venons de recevoir, la Guinée et l’Union européenne viennent de relancer la coopération au développement par la signature à Bruxelles de deux documents importants. Lisez en intégralité le communiqué de presse de l’UE

 » Aujourd’hui, l’Union européenne et la République de Guinée ont signé le document de stratégie pays et le programme indicatif national (DSP/PIN) pour la coopération avec la Guinée. Cette signature était suspendue jusqu’à l’adoption récente par les autorités guinéennes d’un calendrier précis en vue de l’organisation d’élections législatives. Cette signature marque ainsi officiellement la reprise de la coopération au développement de l’UE en Guinée.

Le Commissaire au développement Andris Piebalgs a déclaré : « La Guinée nous a présenté un calendrier électoral crédible permettant ainsi l’organisation d’élections législatives ouvrant ainsi la voie à la signature de ce programme de coopération. Je me réjouis de cet engagement clair de la part des autorités de vouloir avancer dans la transition démocratique et je suis confiant que toutes les forces politiques dans le pays travailleront pour des élections crédibles, transparentes et apaisées. »

 Il a ajouté : « Dans un premier temps, cette signature permettra le financement de trois projets urgents (représentants 16% du programme indicatif national) dans les domaines de l’eau, de la santé et d’appui à la société civile. C’est la tenue effective d’élections législatives libres et transparentes l’année prochaine qui permettra la reprise de l’intégralité de nos programmes d’aide. »

 

L’ensemble du programme porte sur un montant global programmé de 174,3 millions d’euros, à financer sur le 10ème Fonds européen de développement (10ème FED), et vise à appuyer les efforts du gouvernement en matière de promotion de la bonne gouvernance, de fourniture des services sociaux de base et d’amélioration de la mobilité et des infrastructures routières. En outre, ce programme contribuera à la consolidation de la démocratie à travers la promotion d’une meilleure participation de la société civile dans l’espace public. Ce montant s’ajoute aux 61,5 millions d’euros déjà mobilisés en faveur de la population guinéenne depuis 2008  pour accompagner la sortie de crise et couvrir des besoins imprévus tels que la sécurité nutritionnelle ou l’assainissement et l’entretien de la voirie urbaine au sein de quartiers défavorisés des grandes villes.  

Les premiers projets qui seront mis en œuvre sur le programme signé aujourd’hui portent sur l’accès à l’eau et à l’assainissement en milieu rural et semi-urbain (Initiative OMD) pour une valeur de € 8.4 millions, un appui à la santé pour un montant de €20 millions – qui permettra notamment de réactiver des services de santé et réduire la mortalité infantile dans les régions de Haute Guinée et de Guinée Forestière, ainsi que le soutien au renforcement des capacités de la société civile pour € 6 millions. »


LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici