Signature 10è FED :  » C’est une décision en tous points importante pour la Guinée »

0
273

Dans une déclaration rendue publique, le gouvernement guinéen a  » salué » la signature de la convention de financement portant sur le 10è FED. Lisez  la déclaration.

« La Guinée continue d’avancer. En obtenant la signature du 10ème Fonds Européen pour le Développement (FED), le pays obtient une aide financière majeure pour poursuivre son développement économique, social et institutionnel.
 
La Guinée salue la décision européenne, qui contribue à renforcer le processus de normalisation depuis la transition démocratique de 2010. La signature du 10ème FED marque aussi la reprise totale de la coopération de l’UE. Suspendue après le coup d’Etat de 2008, la coopération n’avait, depuis, repris que partiellement.

La décision européenne s’inscrit dans le cadre des récentes avancées du processus électoral guinéen, notamment la détermination par la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI) d’un chronogramme pour l’organisation des prochaines élections législatives.

« C’est une décision en tous points importante pour la Guinée. Nous allons maintenant concentrer tous nos efforts pour engager avant la fin 2013 l’ensemble des projets bénéficiant des 174 millions d’euros des fonds alloués par l’UE. C’est un grand défi, mais la Guinée est déterminée à le relever», a déclaré le ministre des Finances Kerfalla Yansané, après la signature officielle de l’accord à Bruxelles le vendredi 21 décembre.

Le gouvernement prévoit d’engager rapidement les projets à soumettre à l’UE. D’un montant total de 236 millions d’euros, le 10ème FED comprend deux enveloppes, l’enveloppe A et l’’enveloppe B pour des montants respectifs de 174 millions d’euros et 62 millions d’euros.

L’enveloppe B est consacrée au financement des actions sociales d’urgence et des actions de sortie de crise, notamment l’apurement des arrières vis-à-vis de la Banque Européenne d’Investissement (BEI), le renforcement des capacités des administrations publiques, l’organisation des élections, et la réforme du secteur de défense et de sécurité. Les actions de l’enveloppe B sont toutes déjà identifiées et/ou engagées.
En revanche, le déblocage effectif de l’enveloppe A interviendra après la tenue des élections législatives. Cette enveloppe est destinée à financer en priorité les investissements essentiels dans les services de base, que sont la santé, l’eau et l’assainissement. Il s’agit de répondre aux besoins vitaux des populations et d’améliorer pas à pas leurs conditions de vie.

L’enveloppe A a un second pilier qui est consacré aux infrastructures de transports routiers pour désenclaver les différentes zones de production du pays. Il s’agit essentiellement de travaux de remise à niveaux des axes routiers régionaux qui ont souffert de décennies d’absence d’investissement ou d’entretien.

Enfin, le troisième pilier de l’enveloppe A est dédié au renforcement de la gouvernance par un soutien aux réformes en cours pour la gestion des finances publiques, la décentralisation, le renforcement de la Justice et la réforme de la sécurité.

Le gouvernement prévoit d’identifier et d’engager rapidement les projets à soumettre à l’UE dans le cadre de l’enveloppe A, au plus tard avant la fin de l’année 2013.

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici