Police Judiciaire : les présumés auteurs de l’assassinat de Mme Boiro  » nient » les faits à eux reprochés

0
279

Ce jeudi 28 septembre  ces malfrats étaient présentés à la presse nationale afin de  confirmer les faits à eux reprochés. Contre toute attente, ces présumés assassins de dame Boiro ont nié en bloc les faits. C’était dans les locaux de la direction judiciaire DPJ dans la commune de Kaloum.

Deux des présumés coupables de l’assassinat de Mme Aissatou Boiro défunte directrice nationale  du trésor public et M Paul Temple Cole  ont été mis aux arrêts le 12 décembre dernier par la police nationale.

Au lendemain donc de l’assassinat de Mme Boiro les forces de sécurité guinéenne, la gendarmerie et la police, chacune de son côté avait promis à la population de retrouver les coupables de ce crime odieux.

 C’est ainsi que les hautes autorités du pays ont annoncé qu’une commission d’enquête, mise en place, a aboutit au démantèlement de ce réseau. Parmi les cinq malfrats accusés, deux d’entre eux sont aux arrêts et trois autres en cavale. Il s’agit d’Alpha Oumar Barry, Thierno Bouché et Djibril Diallo Dit Foulah.

Interrogés, les deux malfrats arrêtés, sur l’assassinat de Mme Boiro, ont tous les deux nié cet acte. Ce pendant la clé USB et quelques objets de M. Paul ont été retrouvés au domicile de  Mohamd Sankhon, un citoyen  d’origine Léonaise, considéré par la police comme la deuxième personnalité du réseau qui a conduit à la mort de Mme Boiro.

Pour le second présumé, Alpha Oumar Bah dit   Beiwa a souligné qu’il n’avait pas  participé à  l’assassinat de Mme Boiro  ni celle de Paul. C’est  après l’attaque, qui a ôté la vie à ce dernier qu’il aurait été joint au téléphone par ses amis. Ces derniers l’ayant demandé  de ramener  le véhicule de Paul  quelque part. Mais il a ajouté  qu’il connait le réseau qui a donné la mort  à Mme Boiro.

Le directeur général de la police Nationale, était visiblement choqué par l’attitude adoptée par  ces deux  présumés coupables devant la presse. Pourtant  ajoute t-il, ils ont tous  reconnu  les  faits à eux reprochés dans leurs dépositions à la police.

Mohamed Garé a encore promis au nom de son équipe de retrouver  les présumés coupables en cavale dans les jours à venir. Par conséquent, il demande la vigilance et la collaboration de la population avec les services de sécurité afin de mettre à nu tous les réseaux de grand banditisme en Guinée.

Aboubacar M Soumah

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici