Décès à Conakry d’Amadou Ditinn Diallo, leader du PUD

0
249

Amadou Ditinn Diallo, secrétaire général du PUD ( Parti pour l’unité et le développement) n’est plus. Cet homme politique a rejoint le mardi  le royaume des cieux ce mercredi. Ditinn souffrait depuis quelques mois.

 L’annonce de sa mort créé de l’émotion au sein de la classe politique. La conférence que l’opposition devait animer ce mercredi vient d’être reportée sine die.

Membre du Conseil national de la transition, le défunt a été de tous les fronts politiques depuis au moins deux décennies. Il aura été l’un des artisans du toilettage des textes juridiques de la Nation et occupait le poste de Rapporteur de la Commission Codé Electoral du CNT.

Son parti, le PUD, était membre du Collectif des partis pour la finalisation de la transition, alliance de l’opposition dirigée par Cellou Dalein Diallo. En octobre dernier, son parti a été recalé lors de l’attribution des 10 sièges de l’opposition pour la CENI, au profit de celui de Mohamed Soumah, la Géci. Ce qui avait provoqué son courroux.

 » « Le choix a été précis sur les critères. Il fallait être un parti politique ayant participé à toutes les manifestations de l’opposition. Ensuite, avoir participé à des élections nationales, et enfin avoir des connaissances et des compétences concernant le code électoral et le processus électoral. A la première plénière, le choix a été porté sur les dix représentants qui doivent siéger à la CENI suivant les critères énumérés ». « Mais, à notre grand étonnement et surprise, ce sont les trois plus grands nantis qui se retrouvent pour présenter une autre liste, et cela à l’insu des autres chez le président de l’UFR, Sidya Touré. Sur la liste des nantis qui décident du consensus, on ne sait au nom de qui et de quoi, on s’est vu exclu, sans raison valable. Leur argument est que je n’ai pas démissionné du CNT » avait alors martelé le défunt.

Malade, même opposant, le président de la République, Pr Alpha Condé, l’avait soutenu pour ses soins médicaux à l’Etranger.

Feu Amadou Ditinn avait reconnu dans la presse avoir  » reçu » près de 3 milles 5OO dollars des mains du chef de l’Etat guinéen pour couvrir ses soins.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici