Simandou : La Guinée « poursuit des négociations avec Rio Tinto » dixit Alpha Condé

0
212

Le chef de l’Etat guinéen, présent au Forum économique mondial de Davos ( Suisse), a levé un coin de voile sur les tractations entre son gouvernement et le géant minier Rio Tinto, sur le projet Simandou au sud-est du pays, un minerai de fer de classe mondiale, en croire les spécialistes.

Davos, 24 janvier 2013 – Invité au Forum économique mondial de Davos, le Président Alpha Condé s’est dit « confiant » sur la réussite des grands projets d’investissements miniers aujourd’hui en discussion.

 « Le gouvernement poursuit des négociations étroites pour un partenariat durable avec Rio Tinto et d’autres grands groupes miniers mondiaux ».

Interrogé sur Simandou, l’un des plus importants gisements de fer au monde encore non exploité, le Président Condé s’est dit « pleinement confiant » :

« Simandou est un investissement sûr à long terme. C’est un projet avec un potentiel hors norme. Sa très haute valeur et sa rentabilité sont admises par tous les spécialistes du secteur, quelles que soient les fluctuations cycliques des cours mondiaux du fer ».

« En économie, comme en politique, les décisions importantes ne se prennent pas en regardant le court terme, mais les intérêts à long terme. C’est l’expérience qui parle ! », a déclaré le Président Condé.

« Nous savons que les compagnies ont besoin de projets à long terme rentables. Nous faisons le maximum pour aider les entreprises à atteindre leurs ambitions, tout en préservant les intérêts des populations pour que nos ressources permettent enfin d’améliorer leurs conditions de vie », a affirmé le Président Condé.

Depuis la transition démocratique de 2010, la Guinée a considérablement amélioré le climat des affaires. En matière d’investissements, le gouvernement suit une ligne business friendly basée sur la lutte contre la corruption, l’amélioration du cadre réglementaire, et la mise en place de partenariats durables gagnant-gagnant.

Un nouveau Code minier a été adopté en 2011 pour mettre en place un cadre légal et transparent. Suite à des consultations avec l’industrie minière, le Code doit prochainement être amendé pour des assouplissements en matière fiscale visant à garantir la rentabilité des investissements.

Le Bureau de Presse de la Présidence

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici