Médias : Chantal Cole convoque à nouveau Aboubacar Diallo à la Justice

0
284

Il s’agit d’une nouvelle citation adressée par Madame Chantal Cole à Aboubacar Diallo. Ladite citation, de l’avis d’Aboubacar Diallo, a été formulée par l’Etude de Maitre Mamadou Alimou Bah, huissier de justice près la cour d’appel et les tribunaux de Conakry, elle est libellée ainsi que suit :

« Il est donné citation à comparaitre à Monsieur Aboubacar Diallo, journaliste à la Radio Espace Fm domicilié à Hamdallaye, Commune de Ratoma, d’avoir à comparaitre et se trouver présent à l’audience du jeudi 20 février 2013 à 09h00, devant le tribunal de première instance de Conakry2 (Donka), pour :
-Attendu que par correspondance reçue au parquet du tribunal de première instance de Conakry 2, sous le no1305 du 27 décembre 2012, la radio Chérie Fm et madame Chantal Cole, portent plainte contre M. Aboubacar Diallo pour racisme, ethnocentrisme et diffamation (faits prévus et punis par les dispositions des articles 103, 108 et 111 de la loi No002 portant sur la liberté de la liberté de presse) ;
Qu’à l’appui de ladite plainte, les plaignantes sus nommées déclarent que le 02 décembre 2012, dans l’émission ‘’ Les grandes gueules’’ de la radio Espace Fm, M. Aboubacar Diallo proférait un discours raciste, ethnocentriste qui faisait incitation à la haine et à la violence à l’égard de madame Chantal Cole et de la radio Chérie Fm.
Que ce qualificatif, du reste raciste et chauvin, dans le sens où il a été proféré par son auteur, est aussi diffamatoire à l’égard des plaignantes,
Que telle qu’elle a été proférée, cette qualification par le prévenu ici cité, ne sied à aucun Homme, à aucune structure qui souhaiterait faire des affaires en en réussir en Guinée,
Que cette imputation est un agissement qui porte fortement atteinte à l’honneur et à la considération de la radio Chérie Fm et de madame Chantal Cole ;
Par ces motifs :
En la forme : Recevoir l’action de la radio Chérie Fm et de madame Cole,
Au fond : l’y dire bien fondée ;
Sur l’action publique : Déclarer Monsieur Aboubacar Diallo, coupable de délits de racisme, ethnocentrisme et diffamation (faits prévus et punis par les articles 103, 108 et 111 de la loi No002 portant sur la liberté de la presse) ;

Sur l’action civile : Recevoir la radio Chérie Fm et madame Chantal Cole dans leur constitution de partie civile et condamner monsieur Aboubacar Diallo au paiement de la somme d’un franc symbolique au titre de dommages et intérêts. »

Pour rappel, Chantal Cole avait été déboutée par la justice dans sa plainte contre Aboubacar Diallo. Il en avait été de même pour l’autre journaliste David Yombouno.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici