Exclusif : la marche du 7 février n’est pas  » autorisée » par le pouvoir de Conakry ( corrigé)

0
361

La marche de l’opposition prévue pour le 7 février à Conakry, ne sera pas  » autorisée » par les autorités de l’Administration du Territoire qui invoque une demande antérieure de cortège faite par le ministre de la Jeunesse à l’occasion de l’arrivée en Guinée du président de la FIFA.

 Ce mardi 5 février, les opposants ayant fait des demandes pour l’organisation le 7 février de la marche auront leurs réponses. Le ministre de l’Administration du Territoire, Alassane Condé, a ordonné que les réponses aux courriers du collectif des partis et l’ADP partent  très vite.

 » Nous avions déjà reçu avant leurs courriers, une demande de cortège ministre de la Jeunesse et des Sports, Bantama Sow, à l’occasion de l’arrivée à Conakry du président de la FIFA, Sepp Blater. Je vous invite à répondre à leurs courriers et leur signifier cela » affirme Alassane Condé.

En croire le département de l’Administration du Territoire, plusieurs organisations de jeunesse de Conakry veulent réserver un accueil des plus chaleureux au président de la Fifa. Le cortège devrait débuter pour cela au niveau de l’aéroport de Conakry où Blatter est attendu.

 » La manifestation est autorisée par la loi en Guinée. Mais deux marches prévues le même jour, nous autorisons celui qui a envoyé en premier sa demande. Donc le 7 février, ce n’est pas possible pour l’opposition », insiste-t-il.  » Plus tard », les opposants peuvent faire cette marche sur ce trajet indiqué.

Selon le programme officiel de la fédération guinéenne de football, Sepp Blatter effectuera une visite de 48 heures en Guinée, soit du 7  au 8 février prochains.

 » Blatter est une personnalité importante. Et puis c’est notre compatriote Almamy Kabèlè, qui est l’un de ses proches collaborateurs. Donc quand un homme comme cela vient chez Kabèlè, il ne doit pas être reçu par des pierres » rappelle Condé.

Les communes de Matam, Dixinn et Matoto sont concernées par la marche des opposants. Les autorités communales répondront ce mardi aux courriers des opposants.

La réunion entre le ministre Condé, le gouverneur de Conakry et les responsables des mairies de Conakry, était également élargie au Haut commandement de la Gendarmerie nationale et les hauts gradés de la police nationale.

 » Soyez fermes » dit Alassane Condé. Toutes les autorités locales sont invitées à largement communiquer cette décision aux populations.

Hier lundi, l’opposition regroupée au sein du collectif et l’ADP a informé que cette marche devrait débuter au rond point de l’aéroport de Conakry pour le stade du 28  septembre de Dixinn.

L’ADP et le collectif ne sont toujours pas d’accord avec le pouvoir à propos de l’opérateur électorale waymark. La commission électorale nationale évite cette question sensible mais ne l’empêche guère de procéder à l’affichage des listes électorales issues de la présidentielle de 2010.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici