Feu Kèlèfa Diallo, un  » diabar » honoré par les officiers de la sous-région…

0
200

Les chefs des armées, libérienne, ivoirienne et burkinabé ont pris part en Guinée à la cérémonie funèbre des onze officiers et sous officiers morts  dans le crash d’avion survenu le lundi dernier  sur le territoire  libérien. Témoignages

 Devant les  cercueils de ces onze corps enrôlés du drapeau national, exposés sous les yeux des officiels, les chefs d’Etat majors des pays de la sous région  présentent à la cérémonie, à tour de rôle, exprimé leur compassion quant au décès du Général Kèlèfa Diallo.

 « Nous avons eu à travailler ensemble, il avait un sens du devoir, de la hiérarchie. Il connaissait la place des militaires dans la République, dans la société. Il avait un respect absolu pour les institutions de la république. Le général Kelefa est un pionnier dans la réorganisation et la reforme de l’armée guinéenne. Le général Kelefa Diallo a fait son devoir, il a fait sa partition » a témoigné, le Général  Lamine Cissé, ex  chef d’état major du Sénégal,  membre du comité des chefs d’Etat major de la CEDEAO.

 

Il a ensuite invité  l’assistance à prier pour le repos de leurs âmes. Car conclu- t-il, ‘’celui qui l’a rappelé,  nous rappellera tous’’  

 

Pour le General Bakayoko, le chef d’Etat major des armées de la Côte d’Ivoire, le  général Kelefa Diallo a contribué à la sécurité  et la paix de notre sous région. Au sein de l’Union du fleuve Mano, il a participé à l’élaboration du plan d’action de sécurité des pays concernés. Kelefa  Diallo   a été prompt à designer la Guinée comme le premier pays à donner des troupes pour la libéralisation du nord du Mali. Il a aussi contribué à l’intégrité territoriale de notre sous région. 

De son coté, le General  Lamine Sow,  le chef d’Etat-major actuel des forces armées du Sénégal, ami de promotion du  General kelefa Diallo à l’école militaire du Sénégal, se rappelle de son camarade.

‘’En ce moment douloureux, je veux m’adresser au  « diabar » le nom  donné aux élèves  militaires du Sénégal. Il a été la fierté de cette école pour avoir été  le premier officier nommé chef d’Etat major général  des armées. Il a toujours gardé les liens fraternels avec cette école. Nous l’avions gardé un accueil triomphal à la  sortie de la  32ème promotion de cette école au mois de juillet prochain,  mais hélas  cette rencontre n’aura jamais lieu,  a-t-il déploré.

Il a en fin souhaité au nom du peuple sénégalais et à tous les « Diabar », leurs condoléances les plus attristées à l’endroit des familles éplorées et au peuple  de Guinée.

C’est suite à ce témoignage que son homologue de Burkina  Faso a, à son tour, adressé ses condoléances au peuple de Guinée.

 «  Nous avons connu le General Kelefa au sein de l’assemblée des chefs des Etats majors de la CEDEAO comme un Général pondéré, et grand contributeur des débats qui se soulevaient  à cette instance. Progressivement, les liens se sont tissés entre nous» a-t-il conclu.

Le président de la République, Pr Alpha Condé,  à travers un décret  présidentiel,  lu devant les familles éplorées , l’armée guinéenne et des chefs d’Etat major de la sous région  venus pour la circonstance  ainsi que la population, a  élevé ces onze officiers et sous officiers morts  dans le crash de l’avion survenu le lundi dernier  sur le territoire libérien , à «  la dignité de grands officiers et commandeurs »  à titre posthume.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici