Ceni :des commissaires tancent Bakary Fofana

0
398

Cinq membres de la commission nationale indépendante (CENI) ont dénoncé « la gestion opaque et injuste » du president de la CENI Bakary Fofana lors d’un point de presse ce samedi à Conakry.

 » Le president de la CENI prend des decisions unilaterales sans nous associer », rapportent ces commissaires. Pour eux,  la mission pour laquelle les commissaires ont été investis, est d’imprimer un caractère de transparence au processus électoral.

Pour Hadja Biya, Etienne Soropogui et autres, cette transparence a été mise en doute.

 » Depuis sa mise en place notre institution se heurte a de serieux problèmes de gouvernance qui se caracterisent par la prise de décisions unilaterales et la quasi institutionnalisation d’un mécanisme de travail fractionnel » a devoilé Hadja Bya Diallo l’une des commissaires de la CENI dans sa déclaration ce samedi.

Cet état de fait, insiste t-elle, a fini par créer des suspicions entre le Président de la CENI et nous donnant ainsi l’impression dêtre une institution dirigée par l’ extérieur.
 
La problématique de la question de l’opêrateur  pour la revision du fichier électoral édité par Sagem n’a pâs été oculté lors de cette rencontre.

Selon ces  » frondeurs », cette question a été introduite  à la plenière du lundi 11 fevrier 2013 dans des conditions obscures et malsaines.

« Une frange importante des comissionaires a soulevé, pendant les débats, la question  des conditions dans lesquelles le tranfert du fichier des serveurs de la Sagem situé dans les locaux du MATD a été effectué vers les serveurs de Waymark situé à la Villa situé 43 de la Cité des Nations. Les interrogations portaient sur: Qui a fait le transfert?, quand a-t-il eu lieu, Comment a t-il été effectué! » a -t-elle laissé entendre dans sa declaration. Mais hélas, durcit-elle,  ces questions n’ont pas eu de reponse.
 
En ce qui conserne les conclusions faites par l’expart de l’UE,  ces commissaires disent avoir demandé au Président de la CENI de faire recours  à une contre expertise afin d’assoir leurs convictions sur la véracité de ces conclusion.

 » Le Président est passé outre pour organiser un vote sans que le quorum pour valablement siéger n’ait été atteint » a deploré Mamadi Condé l’un des comissaires de la CENI.

  » Il  ressort des conclusions du rapport de l’OIF que  le système développé par l’operateur waymark  s’est avéré incapable de mener à bien les opérations de révision des listes éléctorales conformement aux standarts internationaux. Dès lors il devait être disqualifié » pense Hadja Biya Diallo.

 Etienne Soropogui  de poursuivre  que le vote des guinéens de l’etranger est prévu par la constitution guinéenne. Donc ont leur droit de participer au vote.

Ce qui est contraire aux propos de Makanera le Présidsent du Mouvement N’dinbôré, qui selon lui le vote des guinéens de l’etranger n' »est pas prévu par  le code électoral. Pourtant; insite t-il, qui parle des électioins doivent se référer sur le code électoral.

 

 

 

 

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici