Marche des opposants, le bilan à mi-journée du gouvernement

0
170

Dans un communiqué transmis par le bureau de presse de la présidence de la république, le gouvernement à travers son porte-parole a dressé un bilan à mi-parcours de la marche dite pacifique des opposants. L’intégralité dudit communiqué:

 « Selon un premier bilan officiel établi à 12h GMT, la marche organisée par l’Alliance pour la Démocratie et le progrès (ADP) et le Collectif, avec l’autorisation des autorités guinéennes, se déroule sans incident majeur signalé. Selon les premières estimations des forces de sécurité, la mobilisation serait plus faible qu’annoncée.

Pour assurer la protection des populations civiles, les autorités guinéennes ont anticipé en déployant un dispositif de sécurité constitué de 4000 hommes – 1500 policiers et 2500 gendarmes.

Selon les premiers rapports officiels, aucun incident majeur n’a été observé à Conakry comme sur l’ensemble du territoire. En marge de la marche, quelques barricades non prévues ont été signalées dans la haute banlieue de la capitale, et des propos désobligeants ont été reportés. Par ailleurs, la consigne relative à l’occupation d’un seul côté de l’autoroute n’aurait pas été respectée.

Dans le reste du pays, aucun incident n’a été reporté. A Pita et à Dalaba, la marche s’est achevée à 11h30 sans incident. Dans les autres grandes villes, à Boké, Kindia, Kankan, Nzérékoré et Yomou, aucune marche n’a été organisée.

Les autorités guinéennes tiennent régulièrement informés les médias, la société civile et les partenaires internationaux du déroulement de la manifestation. »

M. Damantang Albert CAMARA, Porte-parole du Gouvernement, Ministre de l’Enseignement technique, de la formation professionnelle et de l’Emploi

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici