Banlieue de Conakry : des radios privées menacées…

0
345

Deux stations de radios privées sont victimes d’attaques dont une de balle qui s’est logée dans un studio, en croire l’union des radios et télévisions privées.

L’Union des radiodiffusions et télévisions libres de Guinée a appris, avec inquiétude, la destruction d’une partie du studio de la radio « Planète FM »  par balle le 1er mars 2013.
En effet, c’est au cours de l’émission « au cœur du débat » animée par le journaliste Mandian Sidibé et qui avait pour invité Dr Faya Millimono, président du Bloc Libéral, qu’une balle a éventré la vitre de la fenêtre avant de se loger dans le studio situé au 2ème étage de l’immeuble.

De même, elle a appris, avec autant d’inquiétude, l’attaque nocturne violente contre les locaux de la radio « Renaissance FM » le dimanche 3 mars vers 3 heures du matin.

 L’Union des radiodiffusions et télévisions libres de Guinée condamne, sans réserve, ces attaques non justifiées contre des radios privées susceptibles de mettre en danger la vie des travailleurs.

 L’Union des radiodiffusions et télévisions libres de Guinée demande aux autorités de veiller sur l’intégrité physique des hommes de médias ainsi que sur leurs locaux et équipements.

 L’Union des radiodiffusions et télévisions libres de Guinée  saisit l’occasion pour exiger que cessent les menaces et autres intimidations de tous genres dont ses membres sont régulièrement victimes. Elle rappelle le rôle crucial que joue la presse privée en tant que vecteur de paix et d’unité nationale lors de troubles comme nous en avons si souvent connu grâce à une information de qualité, non partisane et à l’abri des rumeurs, permettant aux citoyens inquiets de mieux s’informer.

L’Union rejette avec fermeté les graves accusations portées contre ses membres tendant à faire croire que les radios et télévisions privées concourent à l’aggravation de la situation dramatique que vit notre pays et demande à leurs auteurs de faire preuve d’objectivité.

                                                             Conakry, le 3 mars 2013
Pour l’Union des radiodiffusions et télévisions libres de Guinée
Le Bureau Exécutif

 

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici