Justice : Jean Marc Télliano affirme avoir échappé à une arrestation…

0
179

Jean Marc Telliano, le leader du parti RDIG semble avoir des ennuis judiciaires. Il a déclaré avoir reçu la visite surprise de gendarmes au siège de son parti le jeudi 7 mars. Il accuse ces gendarmes d’être venus l’arrêter. Il a tenu ces propos dans les  »GG »  de Espace fm ce matin du vendredi 8 mars.

A l’arrivée des gendarmes au siège de son parti, le leader de RDIG se serait caché, a-t-on appris. Acculé par un feu roulant de questions  »difficiles » pour Jean Marc Telliano, notre grand leader politique a laissé éclater sa colère contre les animateurs de l’émission qu’il a accusés de vouloir envenimer la situation. Perturbé, et sans armes de défense, Jean Marc Telliano s’est offert en spectacle allant jusqu’à suggérer à ces professionnels, la question à lui poser.

L’exercice pour Jean Marc Telliano a été si laborieux qu’il n’a pu même dire les griefs pour lesquels, des gendarmes seraient venus à son siège dans le but de l’arrêter. Pour le moment, on ne sait trop ce qu’on reproche au leader de RDIG. Mais tout porte à croire que les ennuis de l’ancien ministre de l’agriculture sont à chercher dans ses propres propos fort discourtois à l’encontre du président de la république lors de la marche du 27 février dernier. Et sur lesquels, notre rédaction revient dans le seul souci d’éclairer la lanterne de l’opinion. Lisez plutôt un extrait de ces propos in guinee7:  » Il ne mérite pas la Guinée, il n’a qu’à aller chez lui. Nous, nous sommes Guinéens, parce que moi je peux montrer les tombes de mes grands-parents. Mais le Président Alpha Condé ne peut pas montrer la tombe de son père.. »

A l’allure où vont les choses, le leader de RDIG  a sans doute besoin de mettre un peu d’eau dans son vin, sinon il pourrait apprendre à ses dépens, que la politique n’est ni plus ni moins régit que par la force des arguments et des idées et non la violence verbale.

Affaire à suivre…

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici