Marche du 27 février : la Justice veut entendre les leaders de l’opposition

0
143

Les leaders politiques de l’opposition, organisateurs de la marche du 27 février qui a causé des dégâts matériels et endeuillé des familles, sont convoqués par le tribunal de Dixinn jeudi 14 mars.

 En croire nos confrères de Guinéenews qui rapporte la nouvelle, cette convocation portait le titre  » Convocation à parties civilement responsables ».

Les principaux opposants au régime de Conakry sont  » condamnés à la réparation des préjudices subis » apprend-on.

Les contacts de plusieurs responsables de l’opposition sont injoignables.  » Ils ont eu l’information depuis le matin », nous confie une source proche de l’opposition.

Plusieurs boutiques sont pillées ou  incendiées à Madina et Taouyah le vendredi 1er mars dernier.

Le gouvernement guinée a débuté il y a quelques heures un  » recensement » exhaustif de toutes les boutiques saccagées.

Le porte-parole du ministère de la Justice a informé l’opinion de l’application dans ce dossier de la loi anti-casse. Cette disposition initiée au temps du régime défunt, rend responsables les organisateurs de toute manifestation politique des conséquences fâcheuses.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici