Dialogue politique : ça coince encore

0
247

L’opposition tient toujours à un arbitre choisi au niveau de l’International pour jouer le facilitateur. Ce que rejette catégoriquement le gouvernement.

On peut être d’accord sur un point : l’opposition et le pouvoir de Conakry ne seront pas facilement d’accord. Après moult conditions pour accepter de retrouver la table de dialogue, voilà le Collectif, l’ADP et le CDR d’exiger coûte que coûte l’implication d’un facilitateur choisi dans la communauté internationale.

Pour le gouvernement, il n’en est pas question.  » La Guinée est indépendante depuis 1958 et a un Etat souverain » martèle le ministre de l’Administration du Territoire, Alassane Condé. Les facilitateurs doivent être exclusivement de nationalité guinéenne, établis en Guinée ou résidents à l’Etranger.

Les deux parties se sont séparées à que de poisson ce samedi. La nuit va porter fruits certainement.

Les questions essentielles à discuter sont l’opérateur waymark et le vote des Guinéens de l’Extérieur.

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici