Elu haut commissaire de l’OMVS, Komara écrit aux médias…

0
323

Après son élection aux commandes de l’Organisation pour la mise en valeur du fleuve Sénégal, Kabiné Komara fait montre de reconnaissance à la presse nationale, pour son travail. Lisez l’intégralité!

 

« Comme vous le savez, suite a la présentation de ma candidature par notre Président, les quatre Chefs d ‘Etat du Mali, de la Mauritanie, du Sénégal et de la Guinée m’ont fait l’honneur de m’élire comme Haut Commissaire de l’Organisation pour la Mise en Valeur du fleuve Sénégal (OMVS) le 25 mars dernier à Nouakchott.

Cette promotion m’a fait ressentir à quel point je me devais de tout mettre en œuvre pour honorer notre pays.

J’ai surtout mesuré avec plus de profondeur cette autre responsabilité, quand, loin du pays au moment de ma désignation, il m’a été donné l’occasion d’apprécier l’écho largement réconfortant que notre presse dans toutes ses composantes s’est faite du choix porté sur ma modeste personne.

Je voudrais en retour saisir  cette occasion pour vous demander de bien vouloir traduire à  toute la presse guinéenne, à tous et à chacun ,ma très profonde gratitude pour cette énorme et obligeante marque de confiance et d’’attention.

Déjà, au moment où j’avais eu la délicate mission d’assumer les fonctions de Premier Ministre durant les quatorze premiers mois  de la transition, la presse guinéenne m’avait gratifié de sa parfaite compréhension face à l’enjeu périlleux auquel je faisais face.

  Aujourd’hui, voila qu’elle me  gratifie de son soutien dans une nouvelle phase de ma carrière. Ce sont là des chances que je me dois de capitaliser à tout prix pour faire de  l’OMVS un véritable  outil d’intégration et un tremplin pour le  rayonnement et le respect de notre pays.

Notre pays compte beaucoup de femmes et d’hommes capables d’assumer cette fonction.  C’est pourquoi, je voudrais  compter sur vos conseils et vos éclairages avisés à tous.
Soyez assurés que je serai toujours demandeur et preneur de vos riches et pertinentes contributions. »

Très fraternellement.
K. Komara

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici