Médias ; vers la mise en place d’un syndicat de journalistes en Guinée

0
190

 Un mouvement d’hommes de médias guinéens appelle à la mise en place d’un syndicat de journalistes dans l’objectif de la défense des intérêts des employés des entreprises  » laissés pour compte » a-t-on appris sur place à Conakry.

  » Nous voulons mettre en place un syndicat des journalistes pour défendre les intérêts…Des patrons de presse ne sont pas prêts à diriger notre combat. Ce sera très rude » annonce Hamed Camara, Coordinateur du  » Mouvement Journalistes solidaires ».

Ce mouvement est né à la suite des manifestations de soutiens de la presse en faveur de trois journalistes accusés de  » diffamation et d’ethnocentrisme » par Mme Chantal Colle, patronne d’un groupe de presse en Guinée.

 » Nous sommes prêts à nous sacrifier pour cette génération, même si nous devons perdre nos boulots. La CNTG – principale centrale syndicale du pays- a été choquée par l’attitude des journalistes lorsque 26 de nos confrères ont été renvoyés  de Cheriefm. Aucun autre journaliste n’a apporté son soutien à ceux-ci. Ce qui a fait que la CNTG a été bloquée dans sa démarche » poursuit Camara.

La presse guinéenne, contrairement à certains pays de la sous-région, souffre de l’absence  d’une Convention collective. Ce qui met les journalistes à la merci de leurs patrons.

 » Il y a des patrons qui remettent 100 à 200 mille francs à un journaliste » dénonce Camara.

 » De ce mouvement, nous avons projet d’aller en union nationale des journalistes de Guinée puis à un syndicat afin d »aboutir à une convention collective » rappelle le porte-parole du Mouvement,  Mohamed Kaba.

Vendredi prochain, le procès qui oppose trois journalistes : Mandian Sidibé, Aboubacar Diallo et David Yombouno à la patronne de Cheriefm doit continuer au Tribunal  de Dixinn.

Le  » mouvement de journalistes solidaires » projette également former une délégation pour assister au procès du journaliste malien Boukary qui débute mardi à Bamako.

 

{jcomments on}

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici