Santé : la 5ème journée médicale Guinée Rhone- Alpes se prépare

0
577

La  5ème journée médicale Guinée – Rhône Alpes se tiendra du 05 au 11 mai à Conakry, annonce l’ONG France Guinée-Coopération et lle Ministère en charge de l’Hygiène Publique.

 Le point de ce presse de ce mercredi  10 avril porte sur   les enjeux et les intérêts  que la Guinéepeut tirer de cette initiative.

Ces journées qui se tiennent  en Guinée pour la 5ème fois  permettent  aux professionnels de santé venus du Nord et ceux de la Guinée d’échanger des expériences scientifiques en matière de santé.

 

« Ces journées contribuent  à la qualification des enseignants  chercheurs  de faculté de médecine, pharmacie. Elles aident  à l’amélioration de compétence des professionnels de santé pour une meilleure  performance de notre système de santé » a expliqué  Aboubacar Sidiki Diakité,  l’inspecteur général de la Santé à l’entame de sa déclaration.

 

 Ce qui permet, ajoute t-il, aux patients de bénéficier  des meilleurs soins médicaux de qualité.

Ces journées permettent aussi de développer le partenariat  entre les professionnels du Nord et ceux du Sud.

 

L’organisation de ces journées médicales  en Guinée a apporté  des expériences  aux professionnels guinéens de la  santé, des matériels comme  une pirogue d’ambulance  offerte  à  L’ile de Kassa, lors de  la 4ème journée. Ce, dans le but de faciliter l’ évacuation des malades en urgence  à Conakry. En plus deux véhicules pompiers, des ordinateurs et des matériels sanitaires pour plusieurs structures sanitaires du pays, a poursuivi l’inspecteur.

 

Pour la cinquième journée qui pointe à l’horizon, Mme Fatoumata Binta Diallo, professeur  au département Médecine à l’université Gamal Abdel Nasser, a souligné que    » la Guinée bénéficiera  pendant ces journées d’ une formation des agents des sapeurs- pompiers basés à l’aéroport de Conakry.

 

Selon  elle, plusieurs thèmes seront débattus dont entre autres la réanimation, la gouvernance hospitalière et pharmacienne,en  neurologie et système de santé ainsi que sur la  contrefaction des produits.

Poursuivant  son allocution, Madame Diallo a accentué son débat sur la lutte contre les produits illicites vendus dans les marchés parallèles et parterre.

Pour l’inspecteur de la Santé, cela constitue un risque pour la santé publique.

 

Il est à noter que la rencontre connaitra également la présence du Conseil médical de la France, les professionnels de santé de la ville de Conakry et quelques représentants  de l’intérieur du pays.

{jcomments on}

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici