Mali : au moins deux soldats tchadiens tués à Kidal après un nouvel attentat suicide

0
167

Vendredi 12 avril, au moins deux soldats tchadiens sont morts dans une nouvelle attaque suicide à Kidal, a appris l’AFP de sources sécuritaires concordantes.C’est le troisième attentat suicide perpétré à Kidal depuis que la ville du nord-est du Mali a été libérée du joug des salafistes du groupe Ansar Eddine de Iyad Ag Ghali.

Vendredi 12 avril, au moins deux soldats tchadiens sont morts dans une nouvelle attaque, a appris l’AFP de sources sécuritaires concordantes.

« Deux soldats tchadiens ont été tués dans un attentat vendredi à Kidal. Ce sont les jihadistes qui ont fait ça. Le bilan est encore provisoire », selon une source militaire malienne. Une source militaire tchadienne fait état de « trois soldats tchadiens tués et quatre autres blessés ». Elle précise que l’attentat s’est produit alors que les soldats faisaient leur course dans des boutiques qu’ils avaient l’habitude de fréquenter.

Le centre de la ville a été immédiatement bouclé.

Kidal a déjà été frappée par deux attentats suicide, les 21 et 26 février. Le premier avait visé des militaires français, tuant le kamikaze au volant de la voiture piégée sur le coup. Le second visait un point de contrôle tenu par la rébellion touareg du Mouvement national de libération de l’Azawad (MNLA) dont sept membres avaient été tués.

Située à 1 500 km au nord-est de Bamako, Kidal abrite des bases des armées française et tchadienne qui en assurent la sécurité, la ville étant « gérée » par le MNLA qui s’est opposé à la présence de l’armée malienne dans cette zone.

JA (Avec AFP)

{jcomments on}

 

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici