Culture : vers la 5ème édition des 72 heures du livre

0
253

La 5éme édition du 72h du livre  se tiendra  du 23 au 25  avril  à Conakry sous le thème ‘’les mots aux services de la paix’’. En prélude donc à cet événement, la Maison d’édition l’Harmattan Guinée était devant la presse le vendredi 12 avril à la maison des journalistes.

 

La rencontre  a permis aux hommes de culture venus de la France, de plusieurs pays africains, dont ceux de la Guinée de discuter  et d’échanger  des expériences dans  le domaine du livre. Plusieurs prix sont à décrocher    pendant ces  trois journées notamment le prix du meilleur jeune écrivain, prix de la meilleure bibliothèque d’or  etc..

 A l’entame de la rencontre, Sansy  Kaba directeur général de la maison d’édition de l’Harmattan Guinée a tout  d’abord expliqué aux journalistes  le choix de  ce thème : ’’ les mots aux services de la paix’’. « Nous souhaitons que les écrivains qui sont  dans la salle et ceux d’ailleurs puissent  participer à la préservation de la paix en Guinée » Car, ces derniers temps, la Guinée a enregistré beaucoup de troubles  dûs au  climat politique très tendu entre les acteurs politiques du pays. ‘’ Les intellectuels  doivent parler aux acteurs politiques : à la mouvance et  à l’opposition pour qu’ils puissent  préserver cette paix ‘’ a insisté  Sansy Kaba Diakité.

Cette rencontre qui se tient en collaboration avec l’institut français de Guinée a connu la présence du représentant de l’Ambassade de la France et  le directeur du Centre culturel franco-guinéen (CCFG). Dans son allocution, M. Nikola, conseillé à l’Ambassade de France en Guinée, a exprimé la disponibilité de son institution à accompagner les 72h du livre en Guinée. Selon lui, l’implication du centre culturel franco guinéen dans l’organisation de ces journées, affirme la place du livre dans l’éducation de tout un chacun. Car dit-il, sans le livre il n’y a pas de culture.

Des conférences et des débats seront animés  pendant ces  trois jours du livre, par des  éminents écrivains comme Harie lopez,Thierno Monenembo et ceux venus de la France. Ces écrivainsdevront sillonner quelques universités du pays  et des établissements secondaires et primaires pour parler de leurs œuvres mais aussi donner l’importance du thème choisi, suivi d’une caravane qui ira à l’intérieur du pays pour la promotion de la culture du livre. Il faut noter que cette année, un contenaire du livre sera disponible  pendant ces journées à des prix abordables.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici