Législatives : l’opposition rejette la date du 30 juin

0
165

Les élections législatives sont programmées au 30 juin prochain. Le décret présidentiel convoquant le corps électoral  a été lu samedi 13 avril sur les antennes de la télévision nationale.

 

Seulement, l’opposition par la voix de son porte-parole, Aboubacar Sylla rejette cette date du 30 juin. Il s’est exprimé ce matin, sur les antennes de la BBC.

Implicitement, Aboubacar Sylla a fait comprendre que le dialogue en vue n’a plus sa raison d’être vu que le décret de convocation du corps électoral ne prend en compte ni le départ de Waymark ni le vote des Guinéens de l’étranger.

Sur la même lancée, Aboubacar Sylla n’exclut pas de recourir à la rue, pour espérer encore faire plier le pouvoir de Condé. Pour l’heure, l’opposition semble porter la même parole : le rejet de la date fixée par Condé. Ce dimanche 14 avril, Mamadou Cellou Dalein Diallo a déclaré qu’il entend s’opposer fermement à la décision dite unilatérale de Condé. Du reste, ce sont des propos qui lui sont attribués par la BBC.

Aboubacar Sylla qui porte la parole de l’opposition, annonce une réunion de crise cet après-midi à Conakry pour prendre une décision officielle concernant la date du 30 juin et la poursuite ou non dialogue politique pour lequel, les Nations-Unies ont désigné Said Djinnit en qualité de facilitateur international.

Reste à savoir si cette convocation du corps électoral va renforcer l’unité de l’opposition dite radicale ou la fragiliser. Le pouvoir a-t-il finalement cédé aux ‘’pressions’’ de la communauté internationale vraisemblablement pressée de voir la Guinée sortir de la transition ? le temps nous en édifiera…

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici