Kindia : le Projeg tient sa 5ème assemblée générale

0
189

De notre Envoyé spécial- Les travaux de la 5ème assemblée générale du Projeg ont débuté ce mercredi 24 avril à Kindia où participent plus de 151 organisations des sociétés civiles guinéenne et française, a constaté GuinéeTime sur place.

Pour la cinquième année consécutive, le Programme concerté de renforcement des capacités de la société civile et de la jeunesse guinéennes ( PROJEG) a rendez-vous avec tous les organisations de la société civile membres.  » Une société civile unie pour le dialogue et la paix », tel est le thème choisi cette année et qui rime bien avec le contexte socio-politique marqué par le un dialogue de sourds entre pouvoir et opposition. Ce, sur les conditions d’organisation des prochaines élections législatives fixées au 30 juin 2013.

L’ambassade de France, l’AFD, Aide et Action ainsi que les Autorités de la région de Kindia, se sont fait représenter à cette rencontre qui regroupe les acteurs non-gouvernementaux venus de toutes les régions naturelles de la Guinée.

 » Il faut que la Société civile se réveille » s’exclame le maire de la commune urbaine de Kindia, saluant cet instant où  » toutes les sociétés civiles parlent depaix et de développement ».

Dans un environnement calme, à 135 km de la capitale, cette assemblée générale se tient  à un moment où le dialogue politique perdure entre la classe politique, sur la tenue des élections législatives prochaines.

 » Ce processus requiert la construction d’espace de concertation » pense le représentant du Gouvernorat de Kindia. Pour M. Traoré, le Projeg, en organisation une telle rencontre, trouve toute sa place dans l’accompagnement de la société civile pour la facilitation mais également pour des propositions concrètes ».

« Les reflexions permettront à la société civile de participer à la resturation de la confiance et d’un climat de paix, conditions d’un développement durable » confie celui qui a représenté Mme le Gouverneur de la Région administrative de Kindia.

La tenue dans  » la capitale des agrumes » de la grande rencontre des acteurs non-gouvernementaux de Guinée et de France commence par une bonne nouvelle. Le projeg démarre une nouvelle phase de trois ans. De quoi s’est réjouit le porte-parole du gouvernorat de Kindia, souhaitant ainsi que cette période comble les souhaits de la phase écoulée au bénéfice des populations.

 Pour le représentant de l’Ambassade de France, au moment où la Guinée peine à achever sa transition, le programme concerté de renforcement des capacités de la société civile et de la jeunesse guinéennes a son rôle à jouer. Pour M.Phillips, l’Agence française de développement et l’Ambassade de France en Guinée renouvellent leurs engagements au projeg. Qui, faut-il le rappeler, est une initiative du Quai d’Orsay en partenariat avec les acteurs non-gouvernementaux du Sud et du Nord.

Il a informé qu’une  » nouvelle enveloppe dans le cadre du fonds social au développement va être obtenue ».

Cette assemblée qui doit se poursuivre jusqu’au 26 avril, débute ses travaux par la présentation de rapports moral, technique et financier de l’année écoulé.

{jcomments on}

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici