Législatives : Alpha Condé veut relancer le dialogue politique

0
246

Le chef de l’Etat, Pr Alpha Condé, ce mercredi 24 avril, s’est adressé aux Guinéens, en particulier lees acteurs politiques, à l’issue d’une réunion avec les facilitateurs du dialogue politique. Lisez !

 

Mesdames et messieurs
Chers compatriotes

Je viens de recevoir le collège des facilitateurs du dialogue guinéen et
je souhaite faire une déclaration solennelle à cette occasion.

Chers compatriotes
Mesdames et messiers

Je tiens à saluer la disponibilité de l’ambassadeur Said Djinnit qui ne ménage ni son temps, ni ses efforts dans le cadre de la mission de facilitation qui lui a été confiée par le Secrétaire général des Nations Unies M. Ban-Ki-moon.

Je remercie également deux facilitateurs nationaux, M. Aboubacar Somparé et M. Salifou Sylla, pour avoir bien voulu accepter de servir en cette qualité et pour tous les efforts qu’ils ont fournis.
En ce qui me concerne et en ma qualité de chef d’Etat, garant des institutions, je veillerai à ce que tout soit mis en œuvre avec l’appui des partenaires internationaux pour garantir la transparence et la fiabilité du processus électoral.
A cet égard, je réitère que toutes les mesures d’accompagnement qui seront jugées nécessaires pour assurer la sécurisation du processus, seront mises en œuvre.

Je m’engage en ma qualité du Président de la République dans l’intérêt supérieur de la nation, à respecter les résultats des élections quels qu’ils soient.

Je me réjouis hier de la signature par le gouvernement, les partis politiques de l’opposition et de la mouvance, de la déclaration sur la non-violence.

Je souhaite que ces élections se déroulent dans un climat apaisé et j’invite toutes les parties concernées à rejoindre la table du dialogue sous l’égide du Premier ministre avec l’aide des facilitateurs, représentant l’opposition, la mouvance et les Nations Unies.
Dans un esprit de considération et d’apaisement, je vais donner des instructions à M. le ministre de la Justice afin d’étudier le cas des personnes arrêtées en vue de leur libération.

Encore, je remercie notre frère Said Djinnit et nos frères facilitateurs qui l’accompagnent. Et le Premier ministre pour la bonne volonté et le temps qu’il met pour que ce débat se passe dans de bonnes conditions.

Le Bureau de Presse de la Présidence

 

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici