Examens nationaux : les candidats en quête de lumière…

0
273

A la veille des examens nationaux session 2012-2013, les candidats guinéens éprouvent d’énormes difficultés pour apprendre leurs leçons. Cet état de fait est dû au manque de courant  généralisé  dans la capitale et à l’intérieur du pays.

 

C’est une situation qui amène aujourd’hui, les candidats guinéens à aller à la recherche de points d’éclairages pour mieux se préparer afin d’affronter avec ces examens nationaux.

Pour s’en rende compte de cet état de fait, il suffit d’aller  à l’aéroport international de Conakry, ou jeter coup d’œil sur le long de l’autoroute sous les lampadaires, surtout dans les stations de service. « Je viens ici à tout moment toute la nuit pour apprendre ma leçon parc ce qu’on a pas de courant chez nous, on n’a pas d‘autres choix que de venir ici », nous a dit un élève du lycée Yimbaya  en classe de Terminales Sciences Sociales.

Non loin de là, juste à côté de lui, une jeune candidate  du lycée 2 Août du nom de Kadiatou Barry très concentrée sur son cahier, nous dira ceci : «  Les examens s’approchent à grands pas, donc il faut qu’on révise pour obtenir un bon résultat comme je l’ai promis  à mon père » a-t-elle dit.

 Sur les lieux, la plupart des candidats interrogés ont pointé du doigt l’incapacité de l’EDG à fournir de  l’électricité dans les quartiers pour enfin faciliter la tâche  aux candidats. Malgré ces désagréments causés par l’EDG, les candidats guinéens chacun de sa manière se prépare aux examens.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici