Le patron de Sabari Technologie parle :  » Nous ne sommes pas influencés »

0
428

Mamadi Condé, le directeur de Sabari Technology, le correspondant local de Waymark en Guinée, affirme n’avoir  » aucune pression » depuis la reprise des opérations de révision des listes électorales il y a quelques jours.

 

 » Nous ne sommes influencés par personne malgré la suspicion » révèle le directeur général de Sabari Technologie aux confrères de la RTG. La question posée était celle de savoir si les opposants au régime de Conakry exercent une certaine pression sur les opérateurs de saisie.

Par contre,  » je sens l’engagement des populations à aller vite aux élections législatives » note Condé. Lequel réfute catégoriquement tout lien de parenté avec le chef de l’Etat guinéen, Pr Alpha Condé.

 » J’ai travaillé pour la Guinée avant l’arrivée du Pr Alpha Condé et je compte continuer à appuyer la Guinée dans les domaines que nous maitrisons » poursuit-il.

La date du 30 juin prochain est retenue par le pouvoir pour l’organisation des élections législatives. L’opposition conteste les conditions d’organisation et exige le renvoi du couple waymark – sabari technologie. Seulement voilà que sur le terrain, dès l’annonce de cette date, les choses semblent bouger. Le train des législatives avancent à vive allure.

Selon Mamadi Condé, près de 4000 opérateurs de saisie travaillent aujourd’hui à enrôle près de 2 millions de personnes dans les 2000 commissions administratives éparpillées à travers le territoire nationale. Ila note au début  » une timide reprise » mais, remarque-t-il, 1800 kits étaient opérationnels sur les 2000.

{jcomments on}

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici