Guinée: mort d’un policier blessé lors d’une manifestation jeudi à Conakry

0
253

 Un policier guinéen grièvement blessé jeudi à Conakry lors d’une violente manifestation d’opposants, est mort vendredi des suites de ses blessures, a annoncé à l’AFP le porte-parole de la gendarmerie nationale, Mamadou Alpha Barry.

 

« L’un des policiers blessés hier par les manifestants de l’opposition est décédé ce matin (vendredi) des suites de ses blessures », a déclaré le porte-parole, sans fournir de détails sur les blessures infligées à ce policier.

Il faisait partie des cinq membres des forces de l’ordre et de sécurité blessés lors d’une marche d’opposants, jeudi à Conakry, pour protester contre un décret fixant au 30 juin la date des législatives et qui a dégénéré en violences.

L’un d’eux avait été « poignardé », selon le gouvernement. Au moins 21 personnes ont été blessées pendant la manifestation et sa dispersion par les forces de l’ordre, selon le gouvernement, l’opposition parlant de « dizaines » de blessés.

Des heurts ont encore eu lieu vendredi dans plusieurs quartiers de Conakry entre de jeunes opposants et les forces de l’ordre, faisant au moins huit blessés légers, a appris l’AFP de sources hospitalières et policières.

L’opposition organise régulièrement depuis plusieurs semaines des manifestations pour réclamer des élections législatives « libres et transparentes », qui ont presque toutes dégénéré en violences meurtrières.

Le 29 avril, le Conseil de sécurité de l’ONU s’est déclaré « inquiet de l’instabilité » en Guinée et avait appelé au calme pouvoir et opposition.

Source AFP

{jcomments on}

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici