Mines, Energie, PME : le vice-président de la SFI à Sekhoutouréah

0
298

Palais Sékhoutouréya, 6 mai 2013 
En visite de travail en Guinée, monsieur Jin-Yong Cai, vice-président exécutif et président directeur général de la Société financière internationale (SFI), filiale de la Banque mondiale, a été reçu en audience par le Président de la République, Pr Alpha Condé, le lundi 6 mai 2013 au palais Sékhoutouréya.

 

Le vice-président exécutif de la SFI qui arrive pour la première fois en Guinée, était venu apporter l’appui de son institution dans le développement du projet minier Simandou, le secteur de l’énergie et les PME.

Au cours de cette audience, le Pr Alpha Condé et Jin-Yong Cai ont discuté d’un plan d’action à court et moyen terme afin d’imprimer une dynamique à ces secteurs au profit de la population guinéenne.

A l’issue des entretiens avec le chef de l’Etat, le vice-président exécutif de la SFI a déclaré : « Avec le Président de la République, nous avons discuté des priorités par rapport à l’agenda du gouvernement. J’ai été vraiment impressionné de l’engagement du Président à développer l’économie guinéenne, à mettre l’accent sur les secteurs stratégiques que sont les mines, les infrastructures et surtout à mettre l’accent sur le développement qui profite à tous les Guinéens, c’est-à-dire un développement inclusif.

A cet égard nous avons discuté d’un plan d’action à court et à moyen terme, de 6 à 12 mois. Nous allons voir quelles seront les opportunités que nous pouvons explorer dans le secteur des mines de façon à ce que ça profite à tous les acteurs ».

Le ministre d’Etat chargé de l’Economie et des Finances, Kerfala Yansané, qui a introduit Jin-Yong Cai, apporte des précisions : « La SFI fait partie du Groupe de la Banque mondiale et c’est la première fois qu’un nom, non occidental, est vice-président. Je crois que c’est une chance pour les pays en développement.

L’autre aspect, c’est que la Guinée fait partie des trois premiers pays de l’Afrique qu’il a choisis de visiter pour la première fois. C’est pour faire le point et surtout voir comment la Guinée qui a un grand potentiel, peut mettre ce potentiel en valeur pour sa population, mais également pour les pays voisins.
   
N’oubliez pas que la SFI est actionnaire dans Simandou. Donc, il est venu voir comment nous pouvons relancer ce projet, non seulement dans sa phase de construction, mais aussi dans sa phase de développement. Il veut également nous aider dans le secteur de l’énergie, faire en sorte que la situation soit débloquée à travers des projets et que l’énergie soit disponible et pour la population et pour les entreprises.

Troisièmement, il veut nous aider à développer les PME pour permettre à la population de créer l’emploi, développer les richesses et lutter contre la pauvreté ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici