Médias : la route tue deux journalistes

0
243

La route continue de faire des victimes en Guinée où les statistiques des accidents de la circulation font froid dans le dos. Hier lundi deux journalistes de la presse nationale sont morts dans un accident de circulation sur l’axe Boffa-Boké.

L’accident s’est produit dans l’après midi, à quelques 150 km de la capitale Conakry en Basse Guinée. Le bilan  fait trois morts au total.  M’Bemba Kompo Soumah, technicien à la RTG-Koloma et Amara Mendy, journaliste-reporter à la radio privée Liberté FM sont décédés sur le coup.

Selon une source policière, les victimes se trouvaient à bord d’un véhicule de transport commun.Pour l’instant,  selon les enquêtes préliminaires,  les causes de ce drame restent  non élucidées.

Cependant, l’excès de vitesse est, pour la plupart,  la source des drames de la route.

 Entre 2011 et 2012 en Guinée, en dépit du renforcement des mesures de sécurité sur les routes et des campagnes de sensibilisation, plus de 400 personnes ont trouvé la mort et plus de 200 autres ont été blessées.

La capitale, Conakry, arrive en tête avec 2.427 accidents sur la même période qui ont fait 228 morts et plus de 1.292 véhicules endommagés et irrécupérables.

La vétusté du réseau routier et des véhicules, la conduite en état d’ébriété, des autos écoles moins performantes, l’attitude des conducteurs au volant, l’ignorance du code de la route seraient les principales causes des accidents de la route dans un pays où la culture de l’assurance pour les véhicules est foulée au pied.

GuinéeTime et Agences

{jcomments on}

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici