Médias : un journaliste menacé de mort…

0
254

Le journaliste du site Guineenews, Directeur de publication de l’hebdomadaire L’observateur,  Nouhou  Baldé se dit menacé de mort en Guinée par des personnes anonymes. Il l’a dit le mardi 21 mai à la maison de presse.

 

Ces menaces de mort contre sa personne, font suite à la publication sur son site d’informations, d’un article concernant la menace de mort de l’opposant Cellou Dalhein Diallo de l’Ufdg.

Depuis,  Nouhou Baldé dit avoir reçu plusieurs appels  téléphoniques avec des numéros masqués de plusieurs personnes qui le  menaçaient en ces termes : « on te connait et on en finira bientôt avec toi ». Un autre sms, dit-il du numéro téléphonique :00244945825782, dit ceci : « Ce n’est pas Cellou qu’ils vont faire descendre, plutôt c’est moi qui cherche à te faire descendre » a déclare Nouhou Baldé.

C’est pour toutes ces raisons  qu’il a porté plainte avec l’aide de son avocat, au tribunal de première instance de Dixinn contre X.

Avant cet acte poursuit-il, les journalistes avaient été victimes d’actes de harcèlement, d’intimidation, d’attaque et de tentatives de musellement de la part des autorités de la place, comme en témoigne ceci  ‘’la décision N 005/SP/CNC/07 /2011, en date du 25 juillet 2011 du Conseil National de la Communication relative à la suspension temporaire de toutes émissions ou de tous articles relatifs à l’attentat contre la vie du chef de l’Etat, ainsi que toutes émissions interactives à caractère politique en français et dans toutes les langues nationales sur toute l’étendue du territoire national.

Nouhou Baldé a invité les journalistes à ne jamais baisser les bras par ce que : «  Ce pays n’appartient pas à Alpha Condé, ni à Cellou Dallein.»

Il a tout de même déploré cette manière de faire, qui consiste  à intimider le journaliste, à ne plus écrire ce genre d’articles.

Néanmoins, Nouhou Baldé affirme que «  Même  si nous faisons  des erreurs,  il y a une façon élégante de nous corriger. La loi accorde à chacun, le droit de porter plainte  en cas de diffamation  et d’atteinte à la réputation… » conclut-il.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici