Manif du 23 mai : l’opposition fait son bilan de la journée

0
269

L’opposition guinéenne, suite au communiqué du gouvernement faisant le bilan de la marche du jeudi 23 mai, décompte quatre morts et près de 40 blessés. Elle soutient n’avoir bénéficié d’aucun  soutien des forces de l’ordre.

 

DECLARATIONL’opposition républicaine réunie au sein du de l’Alliance pour la Démocratie et le Progrès (ADP), le Collectif des Partis Politiques pour la Finalisation de la Transition, le Club des Républicaines (CDR) et le FDP, a suivi avec étonnement le communiqué radiodiffusé de ce jeudi 23 mai 13 du Gouvernement guinéen déclarant que les forces de l’ordre auraient protégé les leaders politiques qui auraient été pris à partie par leurs propres militants.

Contrairement au communiqué du gouvernement, les leaders de l’opposition n’ont pas été protégés par les forces de l’ordre, celles-ci ont plutôt réprimé les manifestants tout en appuyant les loubards du RPG qui se sont violemment attaqué aux leaders de l’opposition en se faisant parfois passer pour des manifestants. Ainsi, l’affirmation selon laquelle les leaders de l’opposition auraient été pris à partie par leurs propres militants est dénouée de tout fondement.

Comme d’habitude, les forces de l’ordre accompagnés par les loubards de la mouvance, dès après les manifestations, ont investi les quartiers de la commune Ratoma réputés être des fiefs de l’opposition, pour y commettre toutes sortes d’exactions.

Le bilan provisoire de ces expéditions punitives, est de quatre tués par balles, une quarantaine de blessés dont plusieurs par balles, des arrestations arbitraires et beaucoup de dégâts matériels.

L’opposition républicaine met le gouvernement en garde contre ces violences récurrentes à l’encontre de ses militants, car cela contribuerait à aggraver les tensions sociopolitiques actuelles et conduirait inexorablement notre pays vers une instabilité politique lourde de menaces pour la paix civile et la cohésion nationale.

Tout en condamnant toutes les violences d’où qu’elles viennent, l’opposition républicaine réaffirme son ouverture au dialogue politique indispensable à l’organisation d’élections législatives inclusives et crédibles dans un climat apaisé.

L’opposition républicaine demande au peuple de Guinée de rester mobilisé et solidaire pour l’instauration en Guinée d’une société démocratique respectueuse des droits humains et des libertés fondamentales.

Conakry, le 23 mai 2013

Alliance pour la Démocratie et le Progrès (ADP),
Collectif des Partis Politiques pour la Finalisation de la Transition,
Club des Républicaines (CDR)
Front d’Union pour la Démocratie et le Progrès (FDP)

{jcomments on}

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici