Bah Oury ( UFDG) contre  » les compromissions incestueuses de certains responsables de l’opposition avec le pouvoir »

0
213

Dans une déclaration publiée samedi, le fondateur de l’UFDG, Bah Oury en exil, dénonce « les compromissions incestueuses de certains responsables de l’opposition avec le pouvoir« . 

 » Ramener la crise actuelle à une simple crise électorale autour des conditions d’organisation des élections législatives est une erreur stratégique mortelle » écrit le vice-président de l’UFDG, Bah Oury.

Eloigné de la Guinée depuis la tentative d’assassinat contre Alpha Condé, l’écriture, les conférences de presse et autres restent ses armes privilégiées pour tirer à boulets rouges sur le pouvoir de Conakry mais souvent, sur les responsables de son parti et ceux de l’opposition.

 » La manifestation du 23 mai en a donné une illustration où selon des sources concordantes des manifestants de l’opposition ont laissé exploser publiquement leur colère devant les atermoiements, les reniements et les compromissions incestueuses de certains responsables de l’opposition avec le pouvoir » croit Bah Oury.

Les violences des trois jours à Conakry, principalement sur l’axe Hamdallaye- Bambéto-Cosa ont fait plus de 15 mortsselon des sources concordantes.

La circulation routière sur cet axe acquis à l’opposition, en réalité à l’UFDG est bloquée depuis la marche du 23 mai dernier. L’autoroute fidel catsro, la route du Niger et l’axe Hamdallaye Ratoma Kipé Lambanyi restent les voies utilisées par les citoyens de la capitale conakry.

Des voix s’élèvent pour dire stop à l’option des marches pacifiques de l’opposition devenues tragiques en Guinée.

{jcomments on}

 

 

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici