Législatives : les commissaires de l’espace Mano River au chevet de la CENI

0
396

Une  délégation de la Mano River Union,  conduite par la Secrétaire générale adjointe, Mme Linda Koromah,  a rendu visite ce mardi 28 mai à la Commission électorale nationale indépendante (CENI) où elle a eu des séances de travail avec plusieurs commissaires  à propos des préparatifs  des élections législatives du 30 juin prochain.

 Cette délégation de la Mano River Union, organisation sous-régionale ouest-africaine, est composée  de six membres des commissions électorales de la Sierra-Léone, du Libéria et de la Côte d’Ivoire.

Selon la Secrétaire générale adjointe de la Mano River Union, cette mission est venue évaluer  les conditions dans lesquelles elle peut apporter  son assistance technique à la Guinée, précisément à la CENI,  dans le cadre de l’organisation des prochaines législatives.

 

«  En septembre 2012, nous avions organisé une importante réunion des commissions électorales de l’espace Mano. C’était une première. Il est important que ces quatre pays qui composent cette organisation apportent un soutien à celui qui en a besoin. La Sierra-Léone a été la première à organiser ses élections. Tous les autres pays y ont envoyé des délégations.  Aujourd’hui, c’est le tour de la Guinée » explique Mme Linda Koromah. Elle poursuit que mandat a été donné à son organisation d’apporter une contribution à la Guinée.

 

Outre cette mission, deux autres suivront dont celles de la société civile (les femmes, les leaders religieux et les jeunes) et des observateurs électoraux de cette organisation sous-régionale. Ces derniers, poursuit  l’adjointe de Hadja Saran Daraba Kaba, seront déployés en Guinée avant, pendant et après les élections législatives.

 

«   Dans notre sous-région, les jeunes sont utilisés pour exécuter des actes de violences. C’est pourquoi nous voulons envoyer les jeunes des autres pays pour dissuader ceux de la Guinée à recourir aux scènes de violences » argumente Mme Linda.

 

Le directeur de la Communication de la CENI, a dit toute sa joie de recevoir cette délégation.
« Une élection doit servir à renforcer l’unité de la nation. La période où on faisait une élection pour perpétuer un régime est révolue. Nous sommes heureux de recevoir tous ceux qui sont intéressés au processus électoral dans notre pays » a-t-il introduit.

 

Alpha Yéro Condé a par la suite soutenu que le contexte politique actuel du pays est difficile. « Nous sommes dans une période difficile en Guinée parce qu’il y a beaucoup d’interprétations. Si on écoute tout ça, il n’y aura pas d’élections. Le boycott est un comportement démocratique. Il fau le voir dans le sens de la démocratie et non de la destruction » s’est-il adressé aux hôtes.

 

Tout en louant les efforts de la Mano River Union dans la prévention et résolution des conflits, le directeur de la Communication souligne que la mission de toute commission électorale, celle de donner le pouvoir au politique, est «  ingrate. »

 

« Ceux qui perdent ne nous aiment pas, ceux qui gagnent ne nous regardent pas non plus », fait-il comprendre.

A tour de rôle,  toutes ces personnes ressources de la délégation de la Mano River Union ont exprimé leur volonté à apporter leur modeste part de contribution technique à la CENI. Mais avant, cette délégation a d’abord  eu droit à des exposés des directeurs des départements de la CENI. Histoire de mieux s’imprégner de l’évolution des préparatifs des prochaines échéances électorales.

ceniguinee

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici