Violences politiques: enfin, l’adresse à la nation du chef de l’Etat

0
303

La très attendue adresse à la nation du chef de l’Etat est enfin tombée  mardi soir du 28 mai. C’était à la télévision nationale.  »Mieux vaut tard que jamais ».

Visage fermé, traits tirés, signe de deuil et de détresse, le président Alpha Condé a envoyé son message de compassion à toutes les victimes des turbulences politico-ethniques ayant secoué  la capitale guinéenne, depuis la marche dite pacifique de la coalition de l’opposition, le jeudi dernier.

Entre autres signaux forts envoyés par Condé aux familles des victimes, par ricochet à tout le peuple guinéen, la prise en charge par le gouvernement des soins de tous les blessés, et la mise en place d’une commission d’enquête par son gouvernement.

En outre, le président a dit que sa porte est toujours ouverte pour le dialogue, en vue du règlement pacifique des différends politiques.

Seulement, beaucoup s’attendaient à ce que le président Condé prenne des mesures fortes pour la relance du dialogue pour l’instant en panne.

Cette adresse à la nation, d’Alpha Condé intervient au moment où des leaders de l’opposition se sont donnés rendez-vous au bord de la Seine, pour tenter de trouver une reponse à ses problèmes.

Elle intervient egalement au moment où le reste des opposants restés au pays annoncent une conférence de presse ce mercredi à Conakry. Sans oublier l’enterrement des tués lors dernières convulsions politiques à Conakry.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici